Nuage sur une route en Islande

Conduire en Islande : ce qu’il faut savoir pour louer sa voiture et conduire sereinement

À la veille de notre premier voyage en Islande, nous nous posions mille et une questions sur la conduite dans ce pays aux conditions climatiques parfois extrêmes. La voiture que nous avons choisie sera-t-elle adaptée ? Comment faire si nous nous trouvons prises au piège au milieu d’une tempête de neige ? Sur quelle route aurons-nous le droit de conduire ? Comment franchir un gué sans noyer le moteur de la voiture ? Autant de questions auxquelles nous avons eu du mal à trouver les réponses avant notre premier départ. Alors, pour aider les futurs conducteurs à mieux appréhender leurs déplacements et la conduite en Islande, nous vous avons préparé un article avec les réponses à l’ensemble des questions qui nous sont passées par la tête avant et pendant nos deux séjours en Islande.

Conduire en Islande : Notre retour d’expérience

Nous avons eu la chance de visiter l’Islande à deux périodes de l’année bien différentes. Un premier voyage au début du mois de mars, à une époque de l’année où l’hiver sévit encore avec véhémence en Islande. Et un deuxième voyage en plein cœur du mois d’août, à l’époque de l’année où les journées sont longues, où tous les recoins de l’île semblent accessibles et où la neige a laissé la place aux rivières. 

Ce sont également deux expériences de conduite en Islande totalement différentes que nous avons eu la chance de vivre et que nous allons essayer de vous retranscrire au mieux dans cet article. 

Vous constaterez vite que si vous cherchez un argument pour vous aider à trancher entre la visite de l’Islande en été ou en hiver, vous serez déçu de constater qu’il est tout à fait possible de se déplacer en autonomie dans le pays à n’importe quelle saison ! 

ISLANDE : VOTRE itinéraire clé en main

Si vous êtes à la recherche d’autres conseils pratique pour préparer au mieux votre road trip en Islande, si vous avez besoin d’être guidé pour établir l’itinéraire de votre road trip dans ce merveilleux pays ou si vous cherchez tout simplement à vous procurer un guide de voyage, n’hésitez pas à consulter notre carnet de route numérique. 

La conduite en Islande en été : une mission sans difficulté

L’été est indéniablement la période de l’année au cours de laquelle il est le plus facile de conduire en Islande. À cette époque, lorsque les routes sont dégagées et que la probabilité de voir s’abattre sur vous une tempête de neige est nulle, conduire en Islande relèverait presque d’un jeu d’enfant. Du moins si vous restez sur les routes du réseau principal. En effet, la conduite sur ses routes asphaltées ne présente aucune difficulté notable. On y roule à droite, les routes sont larges et bien entretenues et la signalisation à suivre relativement minimaliste puisque les grandes agglomérations ne sont pas légion en Islande. 

En revanche, la prudence est de mise notamment sur les routes du sud de l’Islande où la circulation peut parfois être relativement dense ainsi qu’aux abords de Reykjavik là où le trafic est de loin le plus chargé. 

Route quelque peu enneigée

Soyez également vigilant en été sur les routes moins bien entretenues comme les gravel road, les F road ou les pistes. Il s’agit de voies non bitumées qui sont le plus souvent praticables uniquement en été et dont nous vous parlons plus en détail plus bas dans cet article. Si vous ne devez retenir qu’une seule chose au sujet du réseau secondaire, ce serait qu’il s’agit de routes sur lesquelles il faut redoubler de prudence et rouler lentement si vous ne voulez pas vous faire surprendre par un nid de poule ou autre cailloux et y laisser une roue ! 

Mis à part ces quelques points de vigilance, la conduite en Islande en été est accessible à tous à condition de se sentir à l’aise pour la conduite dans un lieu inconnu. Une fois passé les quelques instants d’adaptation nécessaires à chacun, conduire en Islande en été se révèle être un véritable plaisir car la beauté des paysages vous accompagne sans cesse tout au long du séjour.

La conduite en Islande en hiver : une mission pas si difficile à relever

À la veille de notre voyage en Islande en hiver, il faut bien reconnaître que les interrogations étaient nombreuses. Et puis une fois sur place, nous nous sommes vite rendu compte que tout était fait ici pour que les islandais puissent sortir de chez eux en voiture en toute saison et surtout en toute sécurité. 

La route n°1, route principale d’Islande qui fait le tour de l’île, est en effet particulièrement surveillée et dès que la neige se met à tomber, les déneigeuses passent à l’action. Ajouté à cela l’obligation pour l’ensemble des véhicules de disposer de pneus cloutés qui adhèrent remarquablement bien sur la neige et le verglas, la conduite en Islande en hiver n’est pas si difficile que cela. 

Les choses se compliquent lorsque les routes que vous souhaitez emprunter sont moins bien entretenues ou lorsque les services de la voirie n’ont pas encore eu le temps de dégager le passage. Un conseil alors dans ce cas : restez concentrés et soyez prudents. Et surtout si vous ne vous sentez pas à l’aise, faites demi-tour ou attendez un meilleur moment.  

Si vous choisissez d’y aller malgré tout, voici quelques conseils de base : roulez lentement, anticipez au maximum pour éviter de freiner brutalement et ne vous engagez surtout pas sur une route annoncée comme étant fermée même avec un simple panneau. En suivant ces quelques recommandations et en lisant les conseils qui se trouvent à la suite de cet article, vous constaterez que la conduite en Islande en hiver n’a vraiment rien d’insurmontable et qu’elle permet de partir à la découverte d’un pays somptueux à une période de l’année où les touristes n’ont pas encore envahi les lieux les plus extraordinaires du pays. 

Route montagneuse en Islande

Bien vous équiper pour conduire en Islande

Même si conduire en Islande ne présente pas de difficultés particulières et est à la portée de tous les conducteurs, il est malgré tout nécessaire d’avoir quelques connaissances de base sur les spécificités de la conduite dans le pays.

Disposer d’un véhicule en Islande, est-ce vraiment indispensable ?

Dans l’absolu, il n’est pas indispensable de disposer de son propre véhicule pour visiter l’Islande mais il serait quand même dommage de ne pas disposer d’un moyen de locomotion pour quitter la capitale Reykjavik et partir à la découverte de ce pays parmi les plus beaux du monde. Et pour se faire, il est vrai que disposer d’une voiture personnelle reste le moyen le plus simple et le plus pratique. Liberté, autonomie et absence de contrainte sont quelques-uns des avantages évidents au fait d’opter pour une voiture individuelle pour venir découvrir l’Islande. 

Mais tout le monde ne peut pas ou ne souhaite pas conduire en Islande. Qu’il s’agisse de considérations écologiques, de la peur de la conduite dans un environnement inconnu, du prix de la location de voiture ou plus simplement de l’absence du permis de conduire, sachez qu’il existe des alternatives pour sillonner l’Islande autrement qu’avec son propre véhicule. 

ITINÉRAIRE CLÉ EN MAIN POUR UN ROAD TRIP EN ISLANDE

Vous souhaitez faire un road trip en Islande et cherchez un guide pour vous aider à organiser facilement votre voyage ? Notre itinéraire prêt à l’emploi à télécharger est là pour vous aider !

Opter pour des excursions organisées au départ de Reykjavik pour ne pas avoir à conduire en Islande

Si vous ne souhaitez pas conduire en Islande, sachez qu’il est tout à fait possible de vous déplacer dans les régions relativement proches de Reykjavik dans le cadre d’excursions organisées à la journée. Que vous partiez à la découverte de la région toute proche du Cercle d’Or, de la superbe péninsule de Snæfellsnes, du sud de l’Islande ou que vous ayez envie de passer une journée dans les Hautes Terres par exemple, il est tout à fait possible de trouver des tour opérateurs qui proposent ce type de prestations pour la journée. Il ne s’agit pas d’un concept que nous avons personnellement testé mais nous vous avons préparé une sélection d’excursion parmi les mieux notées et les plus plébiscités des autres voyageurs pour vous aider à faire votre choix :

Notre sélection d'excursions au départ de Reykjavik

Visite du cercle d'or et d'un glacier

Excursion à l'intérieur d'un volcan

Journée à la péninsule de Snæfellsnes

Choisir de partir en voyage en Islande en circuit organisé

C’est également l’une des possibilités offertes aux voyageurs qui ne souhaitent pas conduire en Islande. Au lieu de partir en excursions au départ de Reykjavik et de faire de la capitale son port d’attache pour l’ensemble du séjour, des sociétés proposent des circuits itinérant à la découverte de tout ou partie de l’île. Chaque jour, vous avancez alors un peu plus dans votre road trip à la découverte de l’Islande en déléguant les longues heures de conduite à votre chauffeur. Cette solution présente l’avantage d’être particulièrement reposante et permet de découvrir un large éventail des plus beaux endroits d’Islande mais vous obligera à opter pour un séjour en groupe ce qui n’est pas forcément du goût de tous les voyageurs. Comme pour les excursions au départ de Reykjavik, il ne s’agit pas de l’option que nous avons retenue. Néanmoins, voici quelques propositions de circuits proposés par Guide to Iceland, l’une des agences les plus réputées d’Islande.

Notre sélection de circuit de 7 à 15 JOURS

7 jours :
La Route circulaire d’Islande

10 jours :
Tour de l'Islande et péninsule de Snaefellsnes

15 jours :
Tour de l'Islande et fjords de l'Ouest

Sillonner les quatre coins de l’Islande en transport en commun

Inutile de chercher les lignes de trains pour se déplacer en Islande, elles n’existent pas. Aucune voie de chemin de fer n’existe dans le pays et le seul moyen de se déplacer en transport en commun au travers de l’île est le bus. 

Pour vous faire une idée des lieux desservis par les bus, le site publictransport.is sera votre référence durant tout votre séjour. Vous constaterez rapidement que l’ensemble des grands points d’intérêt islandais sont desservis par les transports en commun mais la fréquence de ramassage ainsi que la période de l’année à laquelle les lignes circulent est plus problématique. Si le sud du pays est desservi sans trop de difficulté toute l’année, le nord quant à lui, bien que théoriquement accessible, voit les lignes de bus se raréfier sérieusement pendant les mois d’hiver. Quoi qu’il en soit, choisir de réaliser un road trip en Islande en empruntant les transports en commun nécessite une très grande organisation et nous vous invitons fortement à consulter les sites internets des trois compagnies de bus principales d’Islande afin de comparer leurs offres et de préparer au mieux votre itinéraire. 

Reykjavik excursions : https://www.re.is/

Venir en Islande avec son propre véhicule

Bien qu’isolée au milieu de l’océan atlantique avec comme plus proche voisin les banquises du Groenland, il est tout de même possible de venir jusqu’en Islande avec son propre véhicule. Pour cela, vous devrez d’abord vous rendre au nord du Danemark pour embarquer avec votre voiture pour 2 jours et demi de traversée avant de débarquer à l’est de l’Islande, à Seyðisfjörður

Cette solution présente l’avantage de pouvoir s’affranchir du coût de la location d’une voiture sur place, ce qui représente souvent l’une des plus grosses parties du budget pour un voyage en Islande. Cette option permet également de réduire son empreinte écologique en évitant autant que possible d’avoir recours à l’avion et donc en voyageant de la manière la moins polluante possible. 

Mais attention, cette solution nécessite de consacrer a minima 5 jours aller-retour au voyage vers l’Islande ce qui n’est pas compatible avec toutes les durées de séjour sur l’île. En-deçà d’un voyage de 3 semaines, venir en Islande avec son propre véhicule semble être une opération compliquée. 

Tout ce que vous devez savoir pour louer une voiture en Islande

Il s’agit probablement de l’option la plus courante et la plus simple à mettre en place pour pouvoir conduire et se déplacer librement en Islande. 

Où louer un véhicule en Islande ?

La majeure partie des loueurs de voiture en Islande se trouvent à Keflavik à proximité immédiate du seul aéroport international du pays. Cette situation ne doit rien au hasard puisque c’est ici qu’arrive la grande majorité des visiteurs venus visiter l’Islande, en dehors de ceux qui arrivent en bateau.

Certaines agences de locations se trouvent à une centaine de mètres du terminal des arrivées, d’autres sont un peu plus excentrées. Pour les plus lointaines, une navette mise à disposition par le loueur lui-même vous conduira en quelques minutes au point de retrait de votre véhicule. 

Si vous ne souhaitez pas louer votre véhicule directement à votre arrivée à l’aéroport, sachez que certaines agences ont également leurs comptoirs de location à Reykjavik. Cela peut être utile notamment si vous souhaitez commencer votre voyage par la capitale sans vous encombrer d’une voiture.

Les routes montagneuses d'Islande

Peu importe le choix que vous ferez, il est absolument indispensable de louer votre véhicule le plus tôt possible avant votre séjour. N’envisagez pas de vous rendre en Islande et de récupérer un véhicule à la dernière minute à l’aéroport sans l’avoir réservé. Au mieux, vous payerez une fortune, au pire, plus aucun véhicule ne sera disponible et vous n’aurez d’autre choix que de visiter l’Islande en bus ! 

Voiture simple ou 4x4, camping-car ou camper van ?

Il s’agit d’une question qui revient très souvent lorsque l’on discute de nos voyages en Islande. Doit-on nécessairement disposer d’un 4×4 ? Est-ce plus avantageux de louer un van ? Nous avons tenté de répondre à ces questions.

Louer une voiture et dormir à l’hôtel ou louer un véhicule aménagé pour dormir dedans ?

La première chose à savoir lorsque l’on se pose cette question c’est que, contrairement à une idée largement répandue, il est strictement interdit de faire du camping sauvage en Islande

Impossible alors de louer un van, un camping-car ou tout autre véhicule aménagé et de s’arrêter en fin de journée en bord de route face à un paysage de rêve pour y passer la nuit. Vous devrez impérativement trouver un camping pour y passer la nuit. Et, même s’ils sont bien évidemment moins chers qu’une chambre d’hôtel, les campings en Islande sont loin d’être gratuits. Comptez environ 10 € par personne, douche incluse. 

Autre élément indispensable à avoir en tête pour faire son choix, la quasi-totalité des campings islandais sont fermés en hiver, ce qui rend l’aventure particulièrement compliquée à organiser à cette époque. 

Enfin, il faut savoir que les vans aménagés et, a fortiori, les camping-cars sont le plus souvent bien moins maniables que les véhicules légers surtout si ces derniers sont équipés de 4 roues motrices. Compte tenu de cette contrainte, il peut être difficile voire complètement inconscient de s’engager avec l’un d’eux sur des pistes ou dans certaines régions d’Islande. 

Avantage non négligeable en revanche, la réservation des campings est très rarement nécessaire et vous pourrez ainsi décider du lieu où passer la nuit au dernier moment. Vous pourrez également profiter de votre véhicule aménagé pour vous préparer à manger durant votre séjour et ainsi éviter les très onéreux frais de bouche des restaurants islandais. 

Véhicule de tourisme simple ou 4x4 ?

Ce choix doit se faire en fonction de l’itinéraire que vous prévoyez pour votre séjour en Islande. Si vous vous prévoyez un itinéraire autour de l’île sans vous éloigner des axes principaux, un véhicule de tourisme simple sera amplement suffisant surtout si votre séjour se fait en dehors des mois d’hiver. 

En revanche, si vous prévoyez un passage dans les Hautes Terres du centre de l’Islande, par les fjords de l’ouest ou encore par certaines pistes du sud ou du nord du pays, un véhicule tout terrain sera indispensable. Nous vous conseillons également d’opter pour ce type de véhicule, bien qu’un peu plus cher, si vous voyagez en Islande au cœur de l’hiver. Vous serez alors plus à l’aise et rassuré au volant d’une voiture plus adaptée aux conditions de circulation que vous rencontrerez.  

Voiture à l'arrêt sur une route islandaise

Combien coûte une location de voiture en Islande ?

La location de voiture en Islande sera à coup sûr l’un des postes de dépense principaux de votre séjour, si ce n’est le poste principal. Difficile de donner un ordre d’idée du prix d’une location d’autant que celui-ci varie en fonction du type de véhicule, de la période à laquelle vous souhaitez effectuer votre location et surtout du moment auquel vous effectuez votre réservation. 

Une règle simple en Islande : plus vous vous y prenez tôt, moins vous payez cher. 

Notre meilleur conseil sera donc d’anticiper au maximum votre réservation pour payer le prix le plus bas possible !

Quel loueur de véhicule choisir ?

Nous n’avons pas testé tous les loueurs loin de là mais la dernière agence auprès de laquelle nous avons loué notre véhicule nous a apporté entière satisfaction. Icerental 4×4 propose la location de véhicules, surtout des 4×4 mais pas uniquement, dont certains sont équipés d’une tente de toit pour pouvoir passer tout ou partie de vos nuits en camping. 

Les prix pratiqués par Icerental 4×4 au moment de notre séjour en haute saison étaient particulièrement compétitifs et il s’agissait de l’un des derniers loueurs à avoir des véhicules disponibles. Si vous êtes à la recherche d’un loueur de véhicule sérieux en Islande, avec de bons véhicules et une politique tarifaire raisonnable, nous vous le recommandons chaudement. 

Voiture garée sur une route en Islande
Voiture à l'arrêt face à un paysage sauvage

Peut-on rouler partout avec une voiture de location ?

Il s’agit d’une question que vous devrez impérativement poser à votre loueur de voiture si celui-ci n’est pas clair sur ce point. Au-delà des routes interdites à la circulation à tout ou partie des véhicules, les agences de locations peuvent interdire la circulation de leurs propres véhicules sur certaines routes. C’était par exemple le cas pour nous avec Icerental 4×4 qui ne permettait pas de circuler sur la piste F-249 qui conduit à Þórsmörk. Il faut dire que lorsque nous avons emprunté cette piste dans le cadre d’une excursion adaptée, nous avons vite compris pourquoi il n’était pas autorisé de s’y engager avec son véhicule de location… La profondeur et la hauteur des gués à franchir est telle que seuls les bus tout terrain ou les super jeep sont capables de s’y engager. 

Dans tous les cas, il faut impérativement être très pointilleux sur ce point et ne surtout pas s’engager sur une route sur laquelle vous n’avez pas l’autorisation de circuler. S’il vous arrivait le moindre incident, vous ne seriez alors pas couvert par l’assurance du loueur et l’ensemble des frais seraient à votre charge. Quand on connaît les tarifs pratiqués en Islande, c’est une mésaventure que nous vous recommandons absolument d’éviter ! 

Voiture roulant sur un chemin de pierres

Y a t il des équipements particuliers à prévoir pour conduire en Islande en hiver ?

En hiver, l’ensemble des véhicules qui circulent en Islande doivent obligatoirement être équipés de pneus cloutés. Cette obligation vaut pour les véhicules de location mais aussi pour les véhicules personnels et sera alors à remplir si vous décidez de venir avec votre propre voiture en ferry. Pour ce qui est des loueurs de voiture, vous n’avez pas à vous en préoccuper. À l’approche de l’hiver, l’ensemble des loueurs change les pneus de sa flotte de véhicules pour les équiper convenablement afin d’affronter la saison qui arrive. 

Voiture roulant dans la neige en Islande

Conduire en Islande : points de vigilance et conseils pour éviter les mauvaises surprises

Même si la conduite en Islande n’est pas aussi difficile que ce que les conditions climatiques du pays pourraient laisser penser, il y a malgré tout quelques points de vigilance et conseils à avoir en tête pour éviter toute mauvaise surprise.

Conduire à droite ou à gauche en Islande ?

Il s’agit de la bonne nouvelle avant de prendre la route. La conduite en Islande se fait à droite et le code de la route ne présente pas de grande originalité. 

Une particularité tout de même est que les feux de croisement doivent être allumés en permanence peu importe les conditions de visibilité

Les panneaux que vous croiserez durant l’ensemble de votre road trip sont très explicites et vous n’aurez aucun mal à les comprendre. 

ISLANDE : VOTRE itinéraire clé en main

Si vous êtes à la recherche d’autres conseils pratique pour préparer au mieux votre road trip en Islande, si vous avez besoin d’être guidé pour établir l’itinéraire de votre road trip dans ce merveilleux pays ou si vous cherchez tout simplement à vous procurer un guide de voyage, n’hésitez pas à consulter notre carnet de route numérique. 

Safetravel.is, le site incontournable pour conduire en Islande en toute sécurité

Conscient que la conduite en Islande n’est pas toujours aisée pour les touristes et surtout qu’elle soulève beaucoup de questions, le gouvernement islandais a mis en place un site internet dédié aux conseils et à la pédagogie pour les conducteurs de passage dans le pays. Au-delà des conseils et astuces qui vous sont délivrés directement sur la page du site dédiée, une chaîne youtube a été créée pour vous aider à conduire en Islande.

Vous retrouverez Jonas, instructeur pour la fictive Iceland Academy, qui vous donnera des leçons de conduite pour conduire en Islande en toute sécurité. N’hésitez pas à visionner les différentes vidéos produites par Safetravel.is pour vous renseigner de manière très concrète sur la conduite en Islande

Vérifier l’état des routes avant de partir à l’aventure

Comme les conditions climatiques sont parfois extrêmes en Islande et que cela peut avoir un impact certain sur la conduite dans le pays, un site internet dédié aux conditions de circulation a été mis en place et permet, en temps réel, de connaître l’état de l’ensemble des routes et pistes qui quadrillent le pays. Road.is sera votre meilleur allié lors de votre séjour en Islande et il est absolument nécessaire de le consulter chaque jour avant de prendre le volant.

Vous y trouverez, entre autres, une carte précise des routes du pays sur laquelle figure leurs états de praticabilité. 

Les différentes routes d'Islande

De la route verte qui ne présente aucune difficulté à la route rouge tout simplement fermée à la circulation, vous trouverez sur road.is un code couleur avec des nuances très précises pour savoir à quoi vous attendre avant de prendre la route. 

Faciliter la conduite en Islande grâce à ses symboles

En zoomant plus en détail sur la zone d’Islande dans laquelle vous souhaitez conduire, le niveau d’information est encore plus fin avec également des précisions quant aux températures attendues mais surtout à la force du vent que vous rencontrerez. Un outil réellement indispensable selon nous pour pouvoir conduire en Islande sereinement. 

Les différentes routes pour conduire en Islande

Bien s’informer des conditions météo en cours et à venir avant de prendre le volant

Au-delà de l’état des routes, il est également primordial de s’informer avec précision sur les conditions météorologiques que vous allez rencontrer sur votre trajet. En Islande, vous vous rendrez rapidement compte que le temps peut vite changer. Un grand ciel bleu le matin et une tempête de neige quelques heures après n’est pas un scénario improbable loin de là. Le mieux pour ne pas vous faire surprendre est de suivre de près les prévisions météorologiques en utilisant le site de la météo nationale. Vous aurez alors accès à des informations d’une grande précision qu’il s’agisse des précipitations attendues, des températures ou de la vitesse du vent, tout y est présenté avec beaucoup de finesse ce qui vous permettra de savoir exactement à quoi vous attendre. 

Le temps et les températures en Islande
Vue sur une route enneigée et montagneuse

Respecter le code de la route pour éviter des amendes salées

Si vous avez consulté notre article budget pour un road trip en Islande, vous vous êtes probablement rendu compte que la vie sur l’île est particulièrement chère. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’Islande figure parmi le trio de tête des pays les plus chers au monde. Et le prix des amendes et autres contraventions ne fait pas exception ! 

Alors, soyez extrêmement vigilant surtout en ce qui concerne la vitesse. Les contrôles de police sont fréquents et les amendes particulièrement salées

Sachez également qu’il n’y a pas d’autoroute en Islande et donc pas de péage. Enfin une bonne nouvelle pour votre portefeuille ! 

Le seul endroit où vous devrez payer un droit de passage concerne le tunnel de Vaðlaheiðagöng au nord du pays. Ce tunnel, situé sur la route 1 à proximité d’Akureyri, long d’environ 7 km, permet de gagner un temps précieux surtout en hiver sur les routes du nord. Mais attention, il n’y a aucun poste de péage ici et l’entrée et la sortie du tunnel se fait sans aucun contrôle ou presque. En réalité, c’est à vous de procéder au règlement directement en ligne sur le site www.tunnel.is. Dans un intervalle de temps situé entre les 3 heures qui précèdent et les 3 heures qui suivent votre passage, vous devrez vous rendre sur le site internet muni de votre plaque d’immatriculation pour régler les 1 500 ISK – environ 10 € – correspondant au droit de passage. Attention, si vous omettez ce règlement, votre loueur recevra la facture qu’il vous demandera de régler avec une majoration au moment de la restitution de votre véhicule. 

De la même façon que pour le règlement du tunnel de Vaðlaheiðagöng, certains accès à des sites naturels sont à régler en ligne. C’est le cas par exemple du parc national de Þingvellir et du parc national de Skaftafell. Rendez vous alors respectivement sur https://myparking.is/pay/thingvellir/ et sur https://myparking.is/pay/skaftafell/ pour régler le droit d’entrée et le droit de stationnement faute de quoi, comme pour le tunnel, votre loueur recevra une amende forfaitaire qu’il vous fera régler accompagnée le plus souvent de frais de dossier. Pour en avoir fait l’expérience, nous vous assurons qu’il est bien plus agréable de payer les quelques euros de droit d’entrée ! 

Passage de gués et voiture de location, attention au moteur !

Le passage de gués est probablement l’épreuve la plus redoutée des conducteurs en Islande. Sachez d’abord que cette difficulté ne se présentera à vous qu’en été et qu’à condition que vous décidiez d’aller découvrir les terres intérieures de l’île. Si vous restez le long de la route 1, vous n’aurez à en franchir aucun. 

Sachez également que la quasi-totalité des assurances ne couvre jamais les dommages qui pourraient être causés par l’eau lors de traversée de rivière. Il convient alors d’être extrêmement prudent si un cours d’eau se présente face à vous. 

Camion traversant la rivière
Panneau de signalisation sur une route islandaise
Panneau de signalisation sur les routes islandaises
Voitures traversant des points d'eau

Lors de notre deuxième voyage en Islande, nous avons été contraintes d’en traverser plusieurs. Globalement, l’expérience n’est pas bien compliquée à condition de suivre quelques règles de prudence : 

  • Ne foncez pas tête baissée dans la rivière sans analyser précisément la configuration des lieux. Il nous est arrivé de croiser des conducteurs peut-être trop sûrs d’eux qui, n’ayant pas pris le temps de réfléchir à la meilleure manière d’aborder le cours d’eau se sont retrouvés coincés et contraints à des manœuvres périlleuses. La bonne stratégie consiste à s’arrêter à l’approche du gué, sortir du véhicule et analyser le passage. Le mieux étant même d’attendre qu’un autre véhicule arrive, idéalement un islandais ayant l’habitude de ce genre d’exercice, pour que vous observiez sa trajectoire et que vous n’ayez qu’à emprunter la même. 
  • Traversez lentement, à vitesse constante, sans chercher à changer de rapport et ne vous arrêtez surtout pas dans l’eau.
  • Ne traversez jamais la rivière perpendiculairement à la trajectoire de l’eau. Préférez toujours traverser légèrement en biais dans le sens du courant.  
  • Évaluez la profondeur de l’eau avant de vous engager. Si l’eau vous semble trop profonde, au-dessus des genoux environ, renoncez ! 
Voiture traversant l'eau d'une rivière

Qu’en est-il du réseau routier en Islande ?

Compte tenu de la rudesse du climat que l’on rencontre parfois en Islande, le réseau routier dans le pays nous a semblé particulièrement bien entretenu ce qui rend la conduite en Islande très agréable.

Le réseau principal en Islande

Le réseau principal en Islande est composé de la route n°1 ainsi que des grands axes aux abords de Reykjavik et de son agglomération. Il s’agit de routes particulièrement bien entretenues qui font l’objet de toutes les attentions lors d’épisodes de neige ou de verglas afin qu’elles soient rendues praticables le plus rapidement possible. Tant que vous resterez sur ce type de voie, vous ne devriez rencontrer aucune difficulté.

Magnifique vue sur une route islandaise
Vue sur une route enneigée
Coucher de soleil en Islande
Nuage sur une route en Islande

Les pistes, gravel road et F-road

Une fois que vous aurez quitté le réseau principal des routes d’Islande, vous aurez de forte chance de vous retrouver sur une piste, une route dite “gravel road” ou une route dite “F-Road”. Chacune ayant ses spécificités et ses règles de prudence à respecter. Ce que les islandais appellent communément des pistes regroupe en réalité les deux sous-types gravel road et F-road

Les gravel road sont sans aucun doute les pistes sur lesquelles il est le plus facile de conduire. La conduite y est d’ailleurs autorisée à tous les types de véhicules qu’ils disposent de 2 ou 4 roues motrices. Il s’agit en réalité de routes non recouvertes de bitumes, mais de terre et de graviers. Elles sont malgré tout entretenues et, même si la vitesse doit être réduite par rapport aux axes principaux, la conduite sur les gravel road d’Islande ne présente pas de difficultés particulières. 

Vue sur une phare à l'horizon
Vue sur une montagne depuis la route en Islande

Les F-road quant à elles demandent un peu plus de vigilance. D’abord, elles sont strictement interdites aux véhicules qui ne disposent pas de 4 roues motrices. Ensuite, elles sont fermées pendant une bonne partie de l’année. Il s’agit en effet pour la plupart d’entre elles des routes qui quadrillent les Hautes Terres et qui sont donc sous la neige durant de long mois. Pour vous faire une idée des dates d’ouverture approximatives ainsi que du niveau de difficulté des principales F-Road du pays, voici quelques informations qui datent de 2019

Caractéristiques des différentes routes en Islande
Informations pratiques pour conduire sur les routes de montagne en Islande

Une fois engagés sur les F-Road, il est indispensable de se montrer extrêmement prudent et de rouler lentement. Nids de poules, pierres, virages serrés… Les difficultés ne sont pas rares et il convient d’adopter une conduite prudente et d’être particulièrement vigilant et concentré si vous ne souhaitez pas sortir de la route. ​​Mais d’une manière générale, si vous restez prudent et que vous êtes équipés d’un véhicule adéquat, conduire en Islande sur les F-Road ne présente pas de difficulté majeure.

Route terreuse avec vue sur la vallée
Vue sur une route en terre en Islande
Voiture garée sur une route en terre

Le trafic sur les routes d’Islande

D’une manière générale, le trafic est assez peu dense sur les routes d’Islande. Ne vous attendez pas à vous retrouver coincé au milieu des embouteillages, ceux-là n’existent pas ou presque. Les seuls moment où la circulation peut se trouver un peu ralentie concerne les alentours de Reykjavik aux heures d’entrée et de sortie des bureaux mais le reste du temps la circulation y est parfaitement fluide. 

Concernant le trafic ailleurs sur l’île, celui-ci dépend surtout de la période de l’année à laquelle vous voyagerez ainsi que des régions que vous allez fréquenter. 

Si vous décidez de voyager en Islande en hiver, partez du principe que vous serez relativement seuls sur les sites que vous découvrirez et que le trafic sera particulièrement fluide. Mis à part peut-être pour les grands classiques aux portes de Reykjavik comme les lieux incontournables du Cercle d’Or par exemple, vous ne devriez pas croiser grand monde. 

En revanche, pour un road trip en Islande au cœur de l’été, les touristes seront beaucoup plus nombreux. C’est surtout dans le sud du pays, de Reykjavik au Blue Lagoon et sur la route de Vik jusqu’à Jokulsarlon, que vous croiserez le plus de touristes. Attendez vous également à voir du monde sur la route sur la très jolie péninsule de Snaefelness

Si vous décidez en revanche de sortir un peu des sentiers battus pour découvrir le nord du pays, la région du lac Myvtan, la péninsule de Hvitserkur, les fjords de l’ouest et pourquoi pas les Hautes Terres ou encore les magnifiques Îles Vestmann, vous ne serez pas dérangés sur la route. 

Les animaux errants, l’un des grands dangers de la conduite en Islande

Vous l’aurez compris, ce n’est pas forcément les autres véhicules qui représentent un danger sur les routes d’Islande. En revanche, la présence de nombreux animaux sur le bord des routes rend la conduite en Islande parfois dangereuse. Méfiez-vous tout particulièrement des moutons que l’on croise vraiment partout dans le pays surtout en été et qui ont tendance à traverser la route sans prévenir pour rejoindre leurs congénères. 

Dans l’est de l’Islande, méfiez-vous également des rennes qui quittent les Hautes Terres en hiver pour venir vivre sur les plaines et qui ont tendance eux aussi à traverser les routes de manière brutale. 

Les chevaux islandais quant à eux sont le plus souvent bien sagement retenus derrière une barrière et ne présentent pas de réel danger. 

Rennes qui traversent une route enneigée
Vue sur des moutons dans une prairie islandaise
Photo d'un mouton islandais dans la campagne

Équipements et infrastructures sur les routes islandaise

Vous vous en rendrez compte rapidement mais dès lors que l’on s’éloigne de l’agglomération de Reykjavik, les infrastructures se font rares en Islande. Une fois que vous aurez pris la route et que vous serez engagé à la découverte du pays, ayez toujours en tête que vous pouvez vous trouver loin, voire très loin, du prochain centre de service. C’est pour cette raison qu’il est absolument nécessaire d’anticiper tous vos déplacements en vous approvisionnant dès que vous le pouvez en carburant. Même si le réservoir est loin d’être vide, faites le plein régulièrement pour ne pas vous retrouver en panne d’essence sur le bord de la route. Il n’est pas rare de faire plusieurs dizaines de kilomètres sans croiser le moindre commerce ni la moindre habitation qui pourrait vous venir en aide.

Permis de conduire, assurances et démarches administratives

Quel permis de conduire est nécessaire pour conduire en Islande ?

Il n’est pas nécessaire de disposer d’un permis international pour pouvoir conduire en Islande. En revanche, si vous souhaitez louer une voiture dans le pays, il est quasiment tout le temps nécessaire de disposer de son permis de conduire depuis au moins un an et d’être âgé d’au moins 21 ans pour pouvoir louer une voiture. Certains loueurs de 4×4 ne louent pas non plus leurs voitures aux conducteurs de moins de 23 ou 24 ans.

Une assurance supplémentaire est-elle obligatoire ?

Rien n’est obligatoire de ce point de vue mais en fonction de l’itinéraire que vous envisagez, il peut être prudent de souscrire à une assurance complémentaire auprès du loueur. Si vous envisagez par exemple de circuler dans les fjords de l’ouest ou dans les Hautes Terres, là où les routes sont le plus souvent des gravel road ou des F-Road la souscription d’une assurance haut de gamme peut s’avérer utile si vous souhaitez avoir l’esprit tranquille.

Quelle carte bancaire permet de louer une voiture en Islande ?

La quasi-totalité des loueurs de voitures exigent désormais des cartes de crédit pour pouvoir louer une voiture en Islande. Si vous ne disposez que d’une carte de débit, prenez soin de contacter le loueur en amont de votre séjour pour savoir si ce type de carte sera accepté. 

Enfin, si vous disposez d’une carte haut de gamme de type visa premier, gold mastercard ou supérieur, il est très intéressant de l’utiliser pour procéder à la réservation. Vous bénéficierez, en plus de l’assurance proposée par le loueur, du contrat d’assurance compris avec votre carte de paiement qui peut s’avérer intéressante et complémentaire du contrat compris avec l’offre de location.

Des questions sur la conduite en Islande et la location de voiture ?

Nous espérons que vous avez aimé cet article et qu’il vous aura été utile pour tout savoir sur la conduite et la location de voiture en Islande.

Malgré toutes ces informations, s’il reste encore quelques zones d’ombres, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire. C’est toujours un plaisir pour nous de vous répondre et de vous aider à préparer vos voyages 😊 ❤️

Si vous avez aimé cet article, ou s’il vous a été utile, vous pouvez également nous laisser un petit mot ou nous le signaler en lui attribuant 5 étoiles ! Cela nous fait toujours très plaisir.

Une dernière chose, pensez à épingler notre article sur Pinterest pour le conserver précieusement. Vous pouvez également le partager facilement sur les réseaux sociaux avec les boutons juste en dessous pour aider d’autres futurs voyageurs. 

Votre aide pour nous aider à diffuser nos articles nous est très précieuse 😊

Épinglé pinterest Islande
Vous avez aimé cet article ? Dites-le nous avec 5 étoiles !
Note : 5/5 - 2 avis

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Découvrez d'autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blog de voyage

Perspectives de voyage

Blog de voyage - Travel Planner

Notre objectif ?
Faciliter l’organisation de vos voyages
✈️🌎

En tant que Travel Planner, nous créons pour vous des voyages entièrement sur-mesure !

À travers nos articles de blog, nos réseaux sociaux et nos guides de voyage, nous distillons nos conseils pour vous aider et vous inspirer dans la préparation de vos séjours 😊

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur pinterest
Épingler sur Pinterest
Partager sur email
Partager par Email
Partager sur whatsapp
Partager sur WhatsApp
Booking.com

DÉCOUVREZ NOS GUIDES DE VOYAGE

Des itinéraires clé en main pour vos vacances

LAISSEZ-VOUS GUIDER

Grâce à nos itinéraires à télécharger
En savoir plus

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos articles et actualités !

Ce site utilise des cookies. Il s'agit de fichiers qui nous permettent de recueillir des statistiques de visites anonymes. Cela nous permet de savoir combien de personnes consultent notre site internet et d'améliorer votre navigation.

Carnet de voyage

Créez un souvenir de voyage unique et personnel

Imaginé pour vous aider à élaborer, planifier et raconter votre voyage, ce carnet fonctionnel et compact vous accompagne dans toutes vos aventures !

Ce site utilise des cookies. Il s’agit de fichiers qui nous permettent de recueillir des statistiques de visites anonymes.
Cela nous permet de savoir combien de personnes consultent notre site internet et d’améliorer votre navigation.

Que faire et que visiter à Oslo ?

Recevoir nos prochains articles par email ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter