plus-beaux-villages-alpes-haute-provence-DSC05179

Les plus beaux villages des Alpes de Haute Provence

Quel plaisir de déambuler dans les plus beaux villages des Alpes de Haute Provence ! Leurs ruelles tortueuses vous emmènent à la découverte d’un patrimoine architectural riche et exceptionnel. On y découvre toute l’authenticité d’un département rural et préservé aux paysages sauvages et spectaculaires. L’occasion de prendre son temps pour apprécier toutes les subtilités de la vie locale qui s’offre à vous.

Nos villes et villages coup de cœur dans les Alpes de Haute Provence

Nous avons eu la chance d’explorer les Alpes de Haute Provence au cours de l’été 2022, dans le but de créer un guide de voyage en collaboration avec l’Agence de développement des Alpes de Haute Provence. L’occasion pour nous de découvrir le patrimoine historique et culturel du département et de visiter les plus beaux villages et les plus belles villes de ce coin de Provence, pour vous donner toujours plus de belles idées de vacances en France

Des plus connus aux plus préservés, nous avons arpenté de nombreux villages qui nous ont touchés par la beauté de leur patrimoine et de leur architecture, mais aussi les villes iconiques du département, dont le cœur ancien mérite bien souvent plus qu’un détour et que nous souhaitions également vous présenter ici. 

Au cours de ce voyage, nous avons pu sillonner les régions de Sisteron et de Digne-les-Bains au fil de la Durance et de la Bléone, les environs de Forcalquier jusqu’à la montagne de Lure, nous avons parcouru le sud-ouest du Luberon à proximité de Manosque et avons pris le temps de visiter les Gorges du Verdon et le Parc naturel régional du Verdon depuis le plateau de Valensole jusqu’au lac de Castillon, avant de poursuivre notre route jusqu’à Entrevaux

Un prochain voyage nous permettra de venir compléter cet article dédié aux plus beaux villages des Alpes de Haute Provence avec ceux situés dans la région de la vallée de l’Ubaye et du Haut-Verdon.

Sommaire de l'article

Carte des plus beaux villages des Alpes de Haute Provence

Sur la carte ci-dessous, vous retrouverez l’ensemble des villes et villages mentionnés dans cet article, ce qui vous permettra de les situer géographiquement afin de vous aider à planifier au mieux vos visites.

Villages et Cités de Caractère dans les Alpes de Haute Provence

Quinze villages situés dans les Alpes de Haute Provence ont à ce jour reçu le label “Villages et cités de Caractère” qui garantit aux visiteurs un patrimoine sauvegardé et valorisé et une qualité d’accueil grâce à des structures touristiques adaptées. Ils seront signalés dans cet article de la manière suivante :

Nous vous signalerons également les villes et villages que nous avons préférés avec l’iconographie suivante :

Itinéraire clé en main pour visiter les Alpes de Haute Provence et découvrir ses plus beaux villages

Vous souhaitez visiter les Alpes de Haute Provence pour en découvrir les plus beaux villages et paysages mais vous n’avez pas le temps de préparer votre séjour ? Téléchargez notre carnet de route ! Vous y trouverez plusieurs idées d’itinéraires clé en main avec des propositions de programmes jour par jour pour explorer les plus beaux recoins du département et ne rien manquer !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être tenu informé de la disponibilité du guide de voyage des Alpes de Haute Provence !

Les plus beaux villages autour de Sisteron

Aux portes de la Provence, le long des rives de la Durance jusqu’aux pieds de la montagne de Lure, la région de Sisteron offre aux visiteurs l’occasion de magnifiques découvertes, entre villes mythiques et villages de charme.

Sisteron et sa citadelle

Aux confins du Dauphiné, Sisteron est assurément l’un des plus beaux villages des Alpes de Haute Provence et l’un de ceux que nous avons préférés. La ville, dressée face aux falaises du rocher de Baume, à la confluence de la Durance et du Buëch, marque l’entrée vers la Provence. 

Elle se visite à pied, au rythme de ses jolies ruelles, de ses passages cachés et de ses andrônes (ces petites rues en escalier parfois couvertes par des maisons) qui vous mèneront bien vite à sa citadelle ! Plusieurs circuits disponibles à l’office de tourisme vous permettront de découvrir les secrets de son vieux bourg médiéval et de son patrimoine historique et culturel. 

Bien sûr, la visite de la citadelle marquera le point d’orgue de vos découvertes sisteronaises ! Perchée sur son éperon rocheux, ses fortifications dominent la ville, offrant un panorama saisissant sur les paysages de Haute-Provence. Prévoyez au moins deux heures pour la visite de la citadelle : vous aurez ainsi le temps de réaliser l’intégralité du circuit qui vous fera découvrir d’impressionnants escaliers souterrains, le chemin de ronde, les échauguettes destinées aux guetteurs et les différents espaces muséographiques. Au fil de la visite, vous découvrirez également l’histoire de la citadelle construite avant le XIème siècle puis repensée entièrement au XVième siècle sous Henri IV, grâce à un parcours sonore et plusieurs expositions.  

S’il vous reste un peu de temps, le plan d’eau des Marres sera l’endroit idéal pour une pause pique-nique et une petite baignade, avec la citadelle et le rocher en arrière-plan. 

Cruis, au pied de la montagne de Lure

À une vingtaine de kilomètres de Sisteron, Cruis est une petite commune rurale perchée à 700 mètres d’altitude. On y découvre une jolie église à toit de lauzes et un cloître, que l’on prend plaisir à découvrir après une petite pause au café du coin. Au fil des ruelles, prenez le temps d’admirer ses trois lavoirs, son oratoire et ses petites fontaines. 

Montfort, village perché au-dessus de la plaine de la Durance

Au milieu des champs de lavande et des oliviers, ce tout petit village perché à 500 mètres d’altitude sur une colline dominant la Durance offre de charmantes ruelles pittoresques et un panorama superbe sur la plaine qui s’étend en contrebas. La balade au milieu de ses ruelles médiévales bordées de maisons en pierre auxquelles s’accrochent les vignes vous séduira à coup sûr. Lorsqu’il fait chaud, les rues désertes de ce village endormi dans lesquelles seuls les chats déambulent, bercées par le chant des cigales, lui confèrent un charme certain.

Les plus beaux villages autour de Digne-les-Bains

Niché entre la Durance et les montagnes, le pays Dignois offre aux visiteurs un patrimoine historique, géologique, culturel et rural très riche à découvrir. Il faut prendre le temps de visiter Digne-les-Bains et son cœur historique, mais aussi les merveilles  de la Réserve naturelle géologique de l’Unesco Géoparc de Haute-Provence située à proximité. Les villes et villages du coin abritent également producteurs et artisans locaux qui dévoilent leurs savoir-faire et font la réputation de la Haute-Provence. 

Digne-les-Bains, ville thermale au milieu des montagnes

Ce n’est pas un village et pourtant, Digne-les-Bains, préfecture des Alpes de Haute Provence, capitale historique de la lavande, mérite absolument un détour ! Entre les Alpes et la Provence, la ville offre à ses habitants et ses visiteurs un cadre extraordinaire qui se traduit par une douceur de vivre que l’on ressent bien vite en arpentant ses jolies ruelles. 

Il ne faut pas manquer le quartier du Rochas, le centre ancien de la ville dominé par la cathédrale Saint-Jérôme. Les ruelles bordées de maisons hautes aux façades colorées vous mèneront bien vite au monument surmonté d’un magnifique campanile en fer forgé, typique de ce coin de Provence. Là, le panorama sur la ville et le relief environnant notamment la barre des Dourbes ou le Cousson est superbe !

Le mercredi et le samedi matin, ne manquez pas le marché de Digne-les-Bains qui s’étend le long du boulevard Gassendi et sur la place Général de Gaulle : c’est l’un des plus beaux marchés de Provence ! L’occasion de faire le plein de produits du terroir dans un fabuleux mélange de couleurs et de senteurs : fruits et légumes, olives, fromages, charcuteries, miel, ail… 

N’oubliez pas de goûter aux tourtons, délicieux petits beignets farcis. C’est l’une des spécialités du coin de l’Ubaye et du Champsaur, régions non loin de Digne !

C’est aussi pour ses eaux thermales qui jaillissent ici à 50°C que la ville est connue. Par percolation, l’eau de Digne-les-Bains s’enrichit de nombreux minéraux au cours de son parcours à travers les roches. Elle est ainsi riche en soufre, en calcium et en sodium, ce qui lui confère des propriétés antalgiques et anti-infectieuses. 

Quelques semaines après avoir découvert le Spa Source de La Roche-Posay, nous avons eu la chance de passer un après-midi exceptionnel au tout nouveau Spa Thermal de Haute-Provence. Niché au cœur du vallon des Eaux Chaudes, le spa thermal vient prolonger les thermes de Digne-les-Bains en s’ouvrant à une nouvelle clientèle à la recherche d’un moment de bien-être. Vous y découvrirez un espace dédié aux soins du corps et aux massages bien-être pour un moment de détente privilégié. Un espace de baignade intérieur et extérieur vient compléter le tout : on profite ici de l’eau thermale dans des bassins d’eau chaude agrémentés de jacuzzi et de bains à bulles. Hammam, sauna et solarium viennent compléter le tout, pour un moment de ressourcement dans un cadre superbe.

La Haute-Provence est un territoire labellisé par l’UNESCO pour la richesse de son patrimoine géologique. Partir à sa découverte vous plongera dans l’histoire de la terre, pour un voyage qui vous conduira 300 millions d’années en arrière !

En suivant les routes de l’Unesco Géoparc de Haute-Provence, vous découvrirez les trésors cachés de la région, comme la dalle aux ammonites qui conserve les traces de 1 500 fossiles d’ammonites, la clue de Barles creusées par la rivière au milieu du calcaire qui dévoile des paysages sublimes, ou encore le Musée Promenade, le centre d’interprétation du Géoparc, qui offre un cadre enchanteur pour s’instruire sur l’histoire géologique de la région.

Vous découvrirez que le musée Gassendi, du nom du philosophe natif du charmant village voisin de Champtercier, contemporain de Descartes, est également le point de départ vers des oeuvres d’art contemporain posées en pleine nature par des artistes de renommée internationale, telles que les refuges d’art d’Andy Goldsworty.

Quant aux familles, elles prendront assurément plaisir à profiter du plan d’eau des Ferréols situé en bordure de la Bléone à quelques pas du centre-ville. Complétement réaménagé en 2022, le cadre de cette petite base de loisir composée de deux bassins (l’un dédié à la baignade et l’autre aux activités de canotage et de pêche) donne envie de prendre le temps de profiter de l’air particulièrement pur de ce coin de Provence !

Les Mées, le village des pénitents

Ce joli village situé à une vingtaine de kilomètres de Digne-les-Bains est avant tout connu pour ses Pénitents, une curiosité géologique qui surplombe le bourg. Ces rochers étroits dressés comme des pointes vers le ciel mesurent plus de 100 mètres de haut ! Il est possible de les découvrir au cours d’une randonnée de 4 kilomètres qui offre un panorama superbe sur la Durance et la montagne de Lure. 

Les Pénitents des Mées ont été nommés ainsi en raison de leur silhouette similaire à celle de moines encapuchonnés. D’après la légende, il s’agirait des moines de la montagne de Lure, pétrifiés en guise de punition pour s’être épris de jeunes femmes au temps des invasions sarrazines…

Ne manquez pas non plus le village de style médiéval avec ses portes, vestiges des anciens remparts qui entouraient la ville, son lavoir et son église ornée d’un magnifique campanile en fer forgé. 

La ville est également réputée pour ses oliviers ! Plus de 80 000 arbres ont été plantés tout autour, en faisant la plus grande commune oléicole des Alpes de Haute Provence. Avis aux amateurs : n’hésitez pas à faire un arrêt au Domaine Salvator, qui produit ici une huile d’olive biologique fine et délicate qui est récompensée régulièrement lors du Salon International de l’Agriculture. L’accueil y est souriant et chaleureux et, après la dégustation, vous repartirez forcément avec quelques bouteilles du précieux nectar doré : l’huile d’olive produite ici à base d’olives noires maturées est absolument divine. 

À 5 km des Mées, des entreprises proposent dégustations et visites pour faire découvrir aux visiteurs des produits d’excellence fabriqués localement. Les visites se font sur réservation uniquement et à des horaires précis, pensez à téléphoner pour connaître les modalités.

Enfin, pour une jolie promenade bucolique le long des sentiers aménagés autour du lac des Mées vous permettra de découvrir en toute quiétude les nombreux oiseaux migrateurs qui aiment nicher ici.

Les plus beaux villages autour de Forcalquier

Entre les Alpes et le Vaucluse, le Parc naturel régional du Lubéron s’étire une partie des Alpes de Haute Provence, aux alentours de Forcalquier, Banon et Manosque. Entre lavandes, collines et pierres sèches, ses villages authentiques nous plongent cœur de l’œuvre de Jean Giono.

Forcalquier, porte d’entrée du Luberon

Des petites ruelles et de jolies places agrémentées de fontaines rafraîchissantes et de terrasses de café, dominées par une colline au sommet de laquelle se dresse fièrement Notre-Dame de Provence… Vous ne regretterez pas de prendre le temps de visiter Forcalquier qui mérite qu’on lui consacre au moins une journée complète pour en découvrir toutes les facettes. 

Ce n’est pas un village, mais bien une ville, sous-préfecture des Alpes de Haute Provence, vivante et à taille humaine, que vous découvrirez ici. Chaque lundi matin, son marché très réputé envahit les rues dans une cacophonie joyeuse, proposant aux visiteurs venus découvrir les étals colorés, les meilleurs produits de Provence. 

Prenez le temps de déambuler dans ses petites ruelles et d’admirer son patrimoine remarquable : Le couvent des Visitandines et la cathédrale Notre Dame du Bourguet, avant d’emprunter la calade Saint-Mary qui vous mènera au sommet de la ville, sur le site de l’ancienne citadelle qui offre un panorama exceptionnel sur les paysages du Luberon. Vous y découvrirez la chapelle Notre-Dame de Provence et l’un des derniers carillons manuels de Provence, qui égrène ses notes les lundis et dimanches en fin de matinée. 

À l’entrée de la ville, ne manquez pas cette magnifique boutique de biscuits attenante aux ateliers de fabrication que l’on peut observer à travers la grande verrière. Vous serez tout de suite charmés par l’âme de cette boutique meublée de commodes d’apothicaires et coiffée d’un magnifique lustre inspiré de celui de la mosquée bleue d’Istanbul. 

La dégustation tient elle aussi toutes ses promesses : les biscuits, tous fabriqués sur place, offrent des saveurs délicates aux notes de Provence. Les yeux brillent, on a envie de tout tester. Notre choix s’arrêtera sur les macarons aux amandes, navettes de Provence, gibassiers et croquants aux amandes, les spécialités de la maison dont nous repartirons chargées. 

Au cœur du couvent des Cordeliers, il vous faudra absolument visiter l’Artemisia Museum. Plus qu’un musée, c’est une expérience sensorielle qui vous mène à la découverte des plantes à parfum, aromatiques et médicinales de la montagne de Lure et de la Haute-Provence. Une visite fascinante dans l’histoire locale de l’herboristerie et des colporteurs de la montagne de Lure qui vous donne les clés de compréhension de ce territoire et de saveurs et de senteurs, véritable ADN de la destination. Les différentes facettes de l’utilisation des plantes locales, de la cueillette à la distillation n’auront plus de secret pour vous. Toute l’année, des ateliers de découverte pour enfants et adultes vous proposent de fabriquer votre parfum ou encore de découvrir les secrets de l’aromathérapie.

Que vous soyez amateur ou simplement curieux, prenez le temps de visiter la boutique-musée de cette distillerie installée à Forcalquier depuis plus de 120 ans. L’espace muséographique vous permettra de comprendre les fondements de la distillation, et les amateurs pourront prendre le temps de tester les apéritifs phares de la région.

Mane, village perché au patrimoine remarquable

Mane était autrefois traversée par la Via Domitia, l’ancienne voie romaine qui reliait l’Italie à la péninsule ibérique. L’histoire a doté le village et ses environs de richesses architecturales qui sont autant de prétextes à la découverte : une citadelle, un magnifique pont roman, le prieuré de Salagon (aujourd’hui musée, centre de recherche et centre d’art, également dotés de jardins remarquables) et le château de Sauvan, surnommé “le petit Trianon de Provence”. Au cœur du village, on s’émerveille de ses jolies rues et ruelles en calades et des façades baroques de l’église Saint-André !

En contrebas du village, 4 entreprises vous ouvrent leurs portes pour en apprendre davantage sur les savoir-faire et industries des Alpes de Haute Provence :

Coup de cœur : Cueilleur de douceurs

Nous sommes reparties les bras chargés de nombreuses bouteilles de sirops artisanaux et bios fabriqués ici à partir des produits de la région par Fabrice et Nathalie, maîtres artisans siropiers. Depuis la boutique, une verrière permet d’observer les ateliers de distillation et de mise en bouteille.

Les autres entreprises que nous vous recommandons :

 

À une vingtaine de minutes de Mane, à Oraison et Villeneuve, 3 autres entreprises méritent également le détour :

Coup de cœur : Perl’amande
Ce n’est pas seulement pour l’accueil incroyable que nous avons reçu ici que nous avons adoré cette boutique spécialisée dans la création de produits à base de noix et fruits à coque bios. Les produits proposés, que l’on peut déguster sur demande à l’arrière de la boutique, sont absolument délicieux ! Depuis notre visite, la purée d’amande a d’ailleurs remplacé les matières grasses habituelles dans de nombreuses recettes de notre quotidien.

Les autres boutiques d’usine que nous vous recommandons :

Dauphin, village endormi au-dessus des plaines du Luberon

Du haut de ce village perché des Alpes de Haute Provence, on contemple les paysages magnifiques du Luberon. Entièrement construit avec les pierres calcaires des carrières alentour, Dauphin est un petit village endormi que l’on découvre avec plaisir. Ne manquez pas les vestiges des anciens remparts, la porte d’entrée de la cité, ses ruelles et ses passages couverts. 

Lurs, pour une vue imprenable sur la vallée de la Durance

Voici assurément l’un des plus beaux villages des Alpes de Haute Provence ! Perché au milieu des oliviers, le village offre une vue imprenable sur la vallée de la Durance ! On accède au cœur historique de Lurs par une porte percée à travers la tour de l’horloge surmontée d’un magnifique campanile. Immédiatement, le charme opère ! Son dédale de petites ruelles authentiques bordées de maisons de pierre vous happe et vous transporte hors du temps. Au détour d’un chemin, un amphithéâtre en plein air vous téléporte des siècles en arrière et un château marque le départ de la promenade des évêques et de son allée verdoyante bordée d’oratoires. 

Après la visite, prenez le temps de vous asseoir en terrasse, à l’ombre de la chapelle Notre-Dame de Vie. Le panorama est grandiose !

Saint-Michel l’Observatoire, pour observer le ciel des Alpes de Haute Provence

Au cœur du Parc Naturel régional du Luberon, le village de Saint-Michel-l’Observatoire est installé au milieu de superbes paysages, entre collines verdoyantes et champs de lavande. Le village, typique de ce coin de Provence, vaut assurément le détour. Mais c’est en levant les yeux au ciel que vous comprendrez ce qui fait la particularité de la commune.

C’est en effet ici qu’est installé l’Observatoire de Haute-Provence, géré par le C.N.R.S. et particulièrement renommé dans la recherche d’exoplanètes. En 1937, le village fut en effet choisi pour accueillir l’observatoire pour la qualité remarquable de ses conditions météorologiques et sa faible pollution lumineuse pour un site de moyenne altitude.

C’est à l’Observatoire de Haute-Provence qu’en 1995, Michel Mayor et Didier Queloz (depuis récompensés d’un Prix Nobel !) prouvent l’existence d’une première exoplanète nommée “51 Pegasi b”. Jusqu’alors, l’existence de ces planètes situées en dehors du système solaire et qui tournent autour de leurs propres étoiles était supposée, mais non prouvée. Le spectrographe ELODIE, installé sur le télescope du centre d’observation dont la lentille mesure 1,93 mètre, leur a permis, en mesurant l’affaiblissement de l’intensité lumineuse de son étoile, de détecter le passage de la planète et de prouver son existence. Depuis cette découverte majeure, la communauté scientifique a pu identifier des milliers d’autres exoplanètes !

La renommée du site attire désormais chaque année des milliers de curieux, amateurs ou passionnés. Pour les accueillir, le Centre d’Astronomie a été construit à quelques centaines de mètres de l’observatoire. Des médiateurs scientifiques passionnés se chargent désormais d’animer conférences et ateliers d’observation du soleil, du ciel et des étoiles. Il faut dire que l’endroit est équipé d’un matériel de haute volée ! Coupole, géode, télescopes, jumelles astronomiques, sidérostat et depuis peu, un incroyable planétarium qui permet de profiter d’une séance immersive qui vous emmène aux confins de l’univers, dans un voyage fantastique vers l’infiniment grand. Confortablement installé sous le dôme, ouvrez les yeux et profitez ! 

Une expérience que nous vous recommandons particulièrement, tant la qualité de la médiation proposée ici est soignée et le programme riche ! Petits et grands ne regretteront pas de passer au moins une belle soirée d’été à se faire conter les mystères de l’origine de l’univers et à observer les objets célestes en profitant de la beauté de l’un des ciels les plus remarquables d’Europe. 

Attention, en haute saison, et notamment durant l’été Astro, nous vous recommandons fortement de réserver votre séance d’observation à l’avance. La qualité de la programmation et des équipements du Centre d’Astronomie est désormais bien connue et les places partent vite.