Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
road-trip-islande-09418

Road trip Islande : guide complet pour organiser son voyage

Article mis à jour le

Faire le tour de l’Islande pour découvrir les plus beaux paysages qui longent la Ring Road, braver des pistes périlleuses à la recherche de panoramas exceptionnels, rouler sans fin sous le soleil de minuit, partir à la chasse aux aurores boréales… Un road trip en Islande est une aventure pleine de promesses, qu’il convient de préparer au mieux pour ne rien manquer et voyager en toute sérénité. Dans cet article, nous vous offrons tous nos conseils pour organiser votre road trip en Islande, après trois voyages dans ce pays extraordinaire qui nous a conquises dès le premier instant.

Nos conseils pour organiser votre road trip en Islande

Sur ce blog voyage, vous connaissez désormais bien notre amour pour l’Islande. Après trois road trip à la découverte des plus beaux paysages du pays, la création d’un guide auto-édité pour vous aider à planifier votre itinéraire et la rédaction du Guide Evasion Islande pour la maison d’édition Hachette (notre plus beau projet de 2022 !), l’Islande est devenue l’un de nos terrains d’exploration préférés. Il faut dire qu’il ne nous a pas fallu longtemps pour tomber amoureuses de ce pays aux paysages extraordinaires, sauvages et préservés. 

C’est toute cette expérience que nous avons eu envie de vous transmettre dans cet article. Car si un road trip en Islande est accessible à tous (on croit parfois à tort qu’il s’agit d’une expédition difficile et périlleuse, nous avions nous même d’ailleurs beaucoup d’inquiétudes avant notre premier voyage en Islande en hiver), il faut tout de même prendre quelques précautions : ici, la nature est reine ! Rien que le nom du pays, en anglais “iceland”, littéralement “la terre de glace” pourrait suffire à en refroidir certains !

Mais rassurez-vous, un road trip en Islande est bien loin d’une expédition polaire ! En étant bien préparé et avec quelques astuces pour réduire le budget (car on ne va pas se le cacher, un road trip en Islande nécessite malgré tout de mettre de côté un petit pécul – on détaille tout ça dans notre article dédié au budget pour un voyage en Islande -), c’est un voyage très accessible et rempli de découvertes hors du commun qui s’offrent à vous.

Itinéraire clé en main pour un road trip en Islande

Avant de rentrer dans le vif du sujet, sachez que si vous manquez de temps pour organiser l’itinéraire de votre road trip en Islande, nous avons conçu un guide de voyage qui propose un itinéraire clé en main pour découvrir l’île. Nous y avons consigné toutes nos plus belles découvertes organisées avec un planning de voyage jour par jour incluant les temps de trajet et les informations pratiques pour découvrir chaque endroit. Vous n’avez plus qu’à vous laisser guider !

Combien de temps prévoir pour un road trip en Islande ?

Il n’y a évidemment pas de bonne réponse à cette question, chacun faisant en fonction de ses moyens financiers et de ses possibilités (que tous ceux qui voudraient disposer de congés illimités lèvent la main ✋). Néanmoins, j’aurais tendance à vous conseiller de prévoir au minimum 4 à 5 jours pour un premier aperçu de l’Islande, et jusqu’à 3 semaines / un mois de road trip pour en voir un maximum (évidemment, si vous pouvez et souhaitez partir plus longtemps, c’est encore mieux !).

Quel circuit suivre en Islande ?

En 4 à 5 jours de road trip, vous pourrez facilement découvrir la péninsule de Reykjanes, Reykjavik et le Cercle d’Or, voire pousser jusqu’à la péninsule de Snaefellsnes pour un premier aperçu de l’Islande qui vous donnera très certainement envie de reprogrammer rapidement un second voyage !

En une semaine de road trip, à vous le sud de l’Islande jusqu’à Jökulsárlón (le joyau du pays) ! Vous aurez le temps de découvrir la région de l’Islande la plus riche en paysages avec ses nombreuses cascades, ses glaciers (dont le Vatnajökull, le plus grand glacier d’Islande), la région de Vik, et même pourquoi pas les Îles Vestmann.  

En 10 à 15 jours de road trip, vous pouvez prévoir de faire le tour de l’Islande et de compléter la découverte du sud du pays par les fjords de l’est, la région du lac Myvatn et Húsavík, Akureyri et le nord de l’Islande, la péninsule de Vatnsnes, la péninsule de Snaefellsnes et même pourquoi pas quelques incursions dans les hautes terres !

En 3 semaines de road trip et plus, vous aurez le temps de tout voir (ou presque, vous vous rendrez vite compte qu’il faudrait en fait plusieurs années pour explorer toutes les merveilles de l’Islande !). Mais vous aurez ainsi le temps d’ajouter aux découvertes précédentes les fjords de l’ouest, et ça, c’est une excellente nouvelle !

Pour plus de détails, sachez que nous avons également rédigé un article (bientôt disponible) avec nos meilleures idées d’itinéraire à suivre en Islande. N’hésitez pas également à consulter notre guide qui propose un itinéraire clé en main pour vous aider à planifier votre séjour !

Nous partageons aussi nos plus belles découvertes sur les réseaux sociaux. Vous pouvez retrouver ici les stories de notre dernier voyage en Islande ! 

Que voir et que faire lors d’un road trip en Islande ?

L’Islande est un pays riche qui vous donnera envie de vous arrêter à chaque virage pour photographier les paysages qui s’offrent à vous. Au fur et à mesure du road trip, vous découvrirez cascades, glaciers, volcans, canyons, plages de sable noir, falaises, fjords, montagnes… Autant de paysages extraordinaires et variés qui vous feront prendre conscience de la puissance et de la beauté brute de la nature.

Un voyage en islande est également l’occasion de s’offrir des expériences hors du commun : randonnée sur glacier, visite d’une grotte de glace, observation des baleines, observation des macareux, baignades dans des sources chaudes, snorkeling entre les plaques tectoniques qui séparent l’Europe de l’Amérique, randonnées dans des paysages époustouflants, chasse aux aurores boréalesLa liste est longue, c’est pourquoi nous avons rédigé un article détaillant que faire en Islande avec 15 idées d’activités à ne pas manquer. 

L’Islande est également un pays singulier à bien des égards ! Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter cet article listant 20 choses qui vont vous surprendre en Islande ! 

Pour vos excursions en Islande, vous trouverez de nombreuses agences à Reykjavik. Mais il est également possible (et conseillé !) de réserver vos activités en ligne à l’avance, notamment pour les plus prisées comme l’observation des baleines ou la visite des grottes de glace. Nous vous recommandons de regarder sur des sites comme GetYourGuide ou Civitatis qui regroupent la plupart des prestataires du pays. Vous pouvez ainsi vous baser sur les avis des autres voyageurs pour choisir votre excursion et vous assurer de passer un bon moment !

Où dormir pendant un road trip en Islande ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour loger pendant votre road trip en Islande : Hôtels, locations individuelles, auberges de jeunesse, guesthouses, mais aussi camping car, van aménagés, 4×4 avec tentes de toît… Tout dépend de votre façon de voyager et de votre budget !

Hôtels et locations en Islande

Vous vous rendrez vite compte que les logements sont assez rares en Islande, surtout compte tenu de la fréquentation touristique en haute saison. Mieux vaut réserver à l’avance si vous souhaitez pouvoir trouver des hébergements de qualité à des tarifs acceptables. Nous ne vous recommandons vraiment pas d’improviser sur place au dernier moment car les tarifs seraient alors prohibitifs.

En vous y prenant à l’avance, vous trouverez facilement des logements très confortables et agréables. Nos préférés : les petites cabanes individuelles (type cottage) avec cuisine. Ils offrent souvent une vue magnifique sur les alentours et un joli confort, et présentent l’avantage de vous permettre de cuisiner vos repas du soir, ce qui sera une économie certaine sur le budget global du séjour compte tenu du prix des restaurants. Avec un peu de chance, certains seront même pourvus d’un jacuzzi privatif !

Les guest house et auberges de jeunesse sont les hébergements qui proposent le meilleur rapport qualité/prix, et l’on trouve également en Islande des hôtels pour tous les budgets.

Le camping en Islande

Il est également possible de camper en Islande pendant votre road trip si vous avez opté pour un camping car, un van aménagé, un 4×4 avec tente de toît ou si vous souhaitez loger en tente. Attention toutefois, le camping sauvage est interdit pour les véhicules et très encadré pour les tentes. Vous devrez donc trouver un camping le soir pour vous arrêter.

Il n’est pas nécessaire de réserver votre emplacement de camping en Islande à l’avance, cette solution présente donc l’intérêt de vous laisser beaucoup plus libre pendant votre road trip. Ayez tout de même en tête que la plupart des campings n’ouvrent qu’en été, généralement de mai à septembre. En dehors de cette période, il peut être plus difficile de trouver un endroit où passer la nuit.

Le camping en Islande est néanmoins la solution la moins onéreuse pour un road trip avec un petit budget (comptez entre 1 500 et 2 500 ISK par nuit et par personne selon les campings, soit entre 10 et 15 €).

Vous trouverez facilement des campings partout en Islande. La plupart du temps, il s’agit simplement de terrains mis à disposition des campeurs, avec parfois une pièce commune pour cuisiner et manger, et quelques blocs sanitaires.


Si vous prévoyez de beaucoup camper pendant votre road trip en Islande, vous serez peut-être intéressés par la camping card. Elle coûte 179 € et vous permettra de passer jusqu’à 28 nuits dans un réseau de campings partout sur l’île, ce qui peut être intéressant financièrement. Vous pouvez prendre une seule carte pour une famille jusqu’à 2 adultes et 4 enfants si l’ensemble des participants au voyage dorment, dans le même camping-car, van ou tente.

Les villes où s’arrêter pour loger en Islande

Sauf si vous choisissez un van ou un camping car pendant votre road trip en Islande, le choix des villes et localités où dormir est important. Cela va déterminer le rythme de votre road trip et les distances à parcourir chaque jour. Nous avons donc résumé pour vous les endroits les plus adaptés pour vous arrêter pendant votre road trip, avec le nombre de nuit idéal à passer à chaque endroit. 

Pour nos voyages et la rédaction de nos guides, nous avons eu la chance de tester et de visiter de nombreuses bonnes adresses que nous vous recommandons également ci-dessous.

Où loger à Reykjavik ?

Même si l’on ne vient généralement pas en Islande pour un city-trip, Reykjavik est une petite capitale européenne charmante. Cela vaut le coup de s’y arrêter, au moins pour une journée de visite, deux si vous disposez d’au moins 15 jours pour votre road trip en Islande.

L’offre d’hébergement à Reykjavik est riche et vous y trouverez des hébergements pour tous les budgets. Voici nos préférés : 

  • Center Hotels Plaza : En plein centre, proche de toutes les commodités, avec un excellent petit déjeuner et un personnel très sympathique.
  • 22 Hill Hotel : Un peu plus excentré, à 10 minutes à pied de l’église Hallgrímskirkja, l’hôtel propose des chambres spacieuses, mais dispose surtout d’un parking gratuit, atout non négligeable si vous avez déjà le véhicule qui vous accompagnera pendant votre road trip en Islande. 
  • Kex Hostel : Une auberge de jeunesse sympa pour les petits budgets, aménagée dans une ancienne biscuiterie près du front de mer.

Où loger pour visiter le Cercle d’Or ?

Tout proche de Reykjavik, le Cercle d’Or est accessible en 45 minutes en voiture depuis la capitale, pour les sites les plus proches. Pour le visiter, vous pouvez donc opter pour un hébergement à Reykjavik ou bien dans la région. prévoyez entre 1 à 2 jours sur place, en fonction du temps dont vous disposez pour votre voyage.

  • La ville de Flúðir dispose d’une offre d’hébergement conséquente et vous permettra de rayonner facilement vers les plus beaux sites de la région comme Gullfoss, Geysir ou Kerid. Vous pouvez par exemple vous arrêter aux Mosas cottages : des petits chalets individuels très bien aménagés et confortables avec jacuzzi !  
  • Plus au sud, Selfoss, Hella et Hvolsvöllur sont de bonnes alternatives pour couper la route vers le sud du pays en venant du Cercle d’or. 

Où loger pour visiter le sud de l’Islande ?

Le sud de l’Islande est la région la plus touristique du pays, vous y trouverez donc beaucoup d’hébergements, mais pas forcément les moins chers et les plus agréables, bien qu’il existe tout de même quelques pépites. Nous vous recommandons de vous arrêter : 

  • À Vík í Mýrdal, où vous pourrez facilement passer deux à trois nuits tant les alentours sont riches en découvertes. Si vous en avez les moyens (et s’il reste de la place !), les cottages et hébergements de Black Beach Suites, avec leur vue incroyable sur la mer, font assurément partie des plus beaux hébergements du pays ! Un peu plus abordables, les Vík Cottages offrent également de belles prestations et l’auberge de jeunesse The Barn sera parfaite pour les petits budgets.
  • À Höfn (capitale de la langouste !), dernière ville avant les fjords de l’Est. Là aussi, vous pouvez facilement prévoir deux à trois jours tant les environs, proches du Vatnajokull, sont riches de choses à faire ! Nous avons eu un vrai coup de cœur pour les Lambhus Glacier View Cabins et leur vue incroyable sur les langues glaciaires ! Un peu moins onéreuse, la chambre d’hôtes Nypugardar propose de jolis hébergements, avec un restaurant disponible sur place à prix abordable. Accueil charmant !
  • Si vous souhaitez couper la route entre Vik et Höfn (3h30), vous pourrez également vous arrêter à Kirkjubæjarklaustur ou Hof qui proposent quelques hébergements.
  • Enfin, une étape intéressante si vous avez le temps, consiste à s’arrêter sur les Îles Vestmann (situées à l’ouest de Vik), souvent oubliées des touristes et pourtant magnifiques. Dans ce cas, optez pour les petites maisons de hobbit bon marché de Glamping & Camping !
Lambhus Glacier View Cabins

Où loger dans les fjords de l’est ?

La région des Fjords de l’est n’est pas la plus facile à visiter car elle est très étendue. Au sud des fjords, la route est magnifique mais il n’y a pas énormément de points d’intérêt où faire escale. Nous vous recommandons plutôt de loger au nord des fjords dans la région d’Egilsstaðir qui concentre davantage de points d’intérêt et une offre d’hébergement plus conséquente. Prévoyez une nuit pour couper la route vers le nord si vous avez un temps limité, et 2 nuits si vous pouvez prendre votre temps.

  • Pour les petits budgets, la maison d’hôtes Eyjólfsstadir Guesthouse offre un accueil charmant et un délicieux petit déjeuner. Les sanitaires sont communs, mais propres.
  • Si vous avez envie de vous faire plaisir, optez pour les Ormurinn Cottages avec leur vue incroyable sur le lac !

Où loger dans le nord de l’Islande ?

La région est vaste et présente également beaucoup de points d’intérêts, notamment dans sa partie est. Nous vous recommandons de vous arrêter : 

  • À proximité du lac Mývatn où vous pouvez passer facilement 2 à 3 nuits tant la région est riche en raison de son activité volcanique ! Vous constaterez vite qu’il y a peu de logements à Reykjahlíð, la localité qui se situe au bord du lac et que les hébergements sont vite complets. Tentez malgré tout votre chance au cottage Aska pour un hébergement inoubliable dans un cadre splendide, ou à la Skútustadir Guesthouse qui propose un très bon rapport qualité prix. Une alternative consiste à loger à Laugar, à une vingtaine de minutes en voiture. Dans ce cas, nous vous recommandons absolument les Einishus Cottages avec leur petit hot pot privatif, ou bien la Guesthouse Öndólfsstaðir où l’accueil est formidable.  
  • À Húsavík, notamment si vous avez prévu une sortie en mer pour observer les baleines. La ville est petite (1 nuit suffit) mais charmante. Nous avons logé à la Post-Plaza Guesthouse où l’arrivée et le départ se font en autonomie. La qualité et le confort des chambres ont été une très belle surprise compte tenu du tarif abordable, et il y a également une cuisine à disposition. 
  • À Akureyri, pour découvrir la capitale du nord de l’Islande. Une nuit est suffisante à mon sens, comme escale sur la route vers l’ouest. Le Centrum hôtel est parfaitement situé, en plein cœur de l’artère principale de la ville et offre de belles prestations.
  • Si vous souhaitez visiter la péninsule de Tröllaskagi, prévoyez un arrêt tout au nord, dans la charmante petite ville de Siglufjörður. Attention, cette étape représente quand même un détour assez conséquent si vous avez peu de temps pendant votre road trip et l’offre d’hébergement est réduite. Je n’ai pas de recommandation particulière ici, à part le Siglo Hotel que j’ai pu visiter et qui est juste magnifique (mais cher !).
  • Plus à l’ouest, près de la péninsule de Vatnsnes, vous pouvez faire un arrêt à Laugarbakki pour couper la route vers le sud. Situé dans une ancienne école, l’hôtel Laugarbakki est très bien et dispose d’un très bon restaurant. Un peu plus au nord, vous pouvez également faire escale à Hvammstangi, à l’entrée de la péninsule. Les petits budgets choisiront la maison d’hôtes Tjörn et ceux qui veulent se faire plaisir avec un cottage haut de gamme en bord de mer pourront tester les Mörk Superior Cottages
Siglo Hotel

Où loger dans les fjords du nord-ouest ?

Si vous avez choisi de visiter les westfjords, la localisation de votre hébergement sera stratégique tant la région est étendue ! Nous vous recommandons un point de chute au nord des fjords, et un autre au sud : 

  • Ísafjörður, au nord est la plus grande ville de la région. La région étant peu touristique, l’offre d’hébergement est malgré tout assez restreinte et je n’ai pas d’hébergement coup de cœur à vous partager ici. Vous y trouverez surtout quelques appartements loués par des particuliers, au-delà de quelques complexes hôteliers sans charme. Prévoyez une à deux nuits. 
  • Patreksfjörður, au sud, est un bon point de chute pour visiter le sud des Westfjords. L’offre d’hébergement y est également limitée, mais je peux tout de même vous recommander la Guesthouse Stekkaból qui propose de très belles chambres et offre une vue magnifique sur le fjord, le tout à prix raisonnable. Deux à trois nuits ne me paraissent pas de trop pour visiter cette région exceptionnelle.

Où loger sur la péninsule de Snaefellsnes ?

La péninsule de Snaefellsnes offre un magnifique condensé des plus beaux paysages d’Islande, et vous pourrez facilement passer 2 à 3 jours à la découvrir ! Plusieurs solutions s’offrent à vous pour la visiter, mais j’aurais tendance à vous conseiller de ne réserver qu’un seul logement pour vous faciliter la vie. 

  • Grundarfjörður est à mon sens une bonne option. Grâce à sa situation centrale, vous pourrez accéder facilement aux routes 54 et 56 qui vous permettent de rayonner dans toute la péninsule. Gros coup de cœur pour les Dis Cottages et leur vue incroyable sur le fjord et le mont Kirkjufell ! 
Dis Cottages
Dis Cottages

Où loger près de l’aéroport, sur la péninsule de Reykjanes ?

Juste avant de quitter l’Islande, surtout si vous avez un vol tôt le matin, il peut être intéressant de loger près de l’aéroport. 

Vous trouverez forcément votre bonheur à Keflavik : l’offre d’hébergement y est pléthorique. Nous vous recommandons notamment l’hôtel Duus, à prix abordable et très confortable. Le petit déjeuner y est servi dès 4h du matin, ce qui peut s’avérer pratique pour ceux qui doivent reprendre l’avion très tôt, et l’établissement est ouvert 24h/24.

Et dans les Hautes Terres alors ?

Sachez que l’offre d’hébergement est très restreinte dans les Hautes Terres ! Vous trouverez surtout des campings, dont certains proposent quelques hébergements en dur, ainsi que des refuges qui jalonnent les plus beaux chemins de randonnée du pays. Attention, dans les refuges, la réservation est indispensable ! Les sites https://www.fi.is/ et https://www.utivist.is/ vous permettront de trouver les renseignements dont vous aurez besoin et d’effectuer vos réservations. 

Notre itinéraire clé en main pour visiter l’Islande

Si vous n’avez pas le temps de préparer votre voyage ou si vous souhaitez un petit coup de pouce pour être sûrs de ne rien manquer des plus beaux endroits autour de l’île, sachez que nous avons créé un guide de voyage qui vous propose un itinéraire clé en main : vous y trouverez le détail de tous les points d’intérêt où vous arrêter pendant votre séjour, organisés jour par jour avec les distances et temps de trajet, les villes où dormir, le budget du séjour… 

Ils ont aimé notre guide

Très bon guide, résumé complet et précis pour organiser notre voyage qui fut une parenthèse enchantée pour toute la famille ! Les différents sites d'information (météo, aurores boréales etc) sont très utiles, la mention des parkings payants très très utile! Les itinéraires alternatifs sont également très bien conseillés, les principales activités bien résumées. Sans hésiter, on optera pour le guide Norvège pour préparer notre futur voyage!
LAURENCE B.

ISLANDE : VOTRE itinéraire clé en main

Nous avons créé pour vous ce Carnet de route à télécharger au format PDF. Il contient notre itinéraire mis en page de façon pratique pour découvrir l’Islande. Vous y trouverez notre circuit étape par étape avec toutes les informations pratiques pour vous laisser guider pendant votre séjour ! Grâce à notre Carnet de route, vous vous épargnez les longues heures de préparation du voyage.

La conduite en Islande

Ah, la grande question que l’on se pose tous avant un road trip en Islande ! Quel va être l’état des routes ? Est-ce qu’il est facile de conduire en Islande ? La réponse est : oui ! Avant de développer un peu, sachez que nous avons consacré un article complet à la conduite en Islande, dans lequel vous trouverez toutes les réponses à vos questions (et si vous en avez encore, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire en fin d’article, on répond toujours à tout le monde !)

Quel véhicule choisir pour un road trip en Islande ?

Si vous avez décidé de faire un road trip en Islande, l’une des premières question que vous allez vous poser va concerner le choix du véhicule. Différentes options s’offrent à vous. Elles présentent chacunes leurs avantages et inconvénients : 

  • Voiture citadine :  C’est la solution la moins chère qui peut s’avérer tentante, surtout si vous avez seulement prévu de faire le tour de l’Islande par la route n°1. Attention tout de même, même si certaines pistes peuvent être empruntées (hors F-Roads), la voiture n’est pas adaptée à ce type de route et cela peut s’avérer frustrant, surtout quand vous souhaitez sortir un peu des sentiers battus. Si vous en avez les moyens, le mieux sera de vous orienter vers un 4×4.
  • 4×4 : À vous les plus belles pistes de l’Islande ! Au-delà du confort du véhicule, un 4×4 vous permettra d’emprunter la plupart des routes sans vous poser trop de questions et de vous éloigner un peu des routes les plus touristiques. Personnellement, je n’imaginerai pas voyager en Islande sans véhicule tout terrain. 

Pour trouver les meilleures offres et avant toute réservation, il est impératif de comparer les prix. J’ai l’habitude d’utiliser Kayak pour me faire une idée des tarifs aux dates prévues pour mes roads trips (en Islande ou ailleurs). Il vous suffit de vous rendre dans la section “location de voiture” et d’indiquer “Keflavik” en point de départ (si vous souhaitez louer depuis l’aéroport, ce que je vous recommande).  Vous verrez ainsi en quelques clics quels sont les meilleurs tarifs que vous pouvez obtenir en fonction du modèle de véhicule souhaité.

Ensuite, réservez directement sur le site du loueur que vous avez repéré pour éviter les intermédiaires. À noter que les loueurs locaux ne sont pas toujours présents sur kayak et peuvent aussi présenter une bonne option.

  • 4×4 avec tente de toît : La bonne alternative entre un véhicule tout terrain et un van aménagé ! Vous pourrez ainsi économiser sur votre hébergement en passant quelques nuits directement dans votre 4×4. Attention toutefois, il vous faudra être bien équipés (même en été, il peut faire froid en Islande, surtout la nuit !) et oubliez cette option en hiver. Les tentes sont équipées de matelas et d’oreillers, et les loueurs vous proposent bien souvent également les sacs de couchage, chaises et tables de camping, réchauds et ustensiles de cuisine en option, ce qui peut s’avérer pratique !
  • Van aménagé ou camping car : la solution en vogue pour un road trip en Islande ! Les vans aménagés sont plus chers que les simples 4×4 avec tente de toît, mais aussi plus confortables. Vous en trouverez de toutes les tailles et pour tous les budgets, version 4×4 ou non, à vous de faire votre choix ! Plusieurs sites de location se disputent le marché comme Campervan iceland, Go Campers, Happy Campers ou Kuku Campers

L’état des routes en Islande

Il existe plusieurs types de routes en Islande, qui diffèrent principalement par leur revêtement et leur accessibilité : 

  • La route n°1 est la route principale en Islande. Elle fait le tour de l’île et est toujours parfaitement entretenue. Ici, pas de difficulté particulière, la route est bitumée et toujours dégagée prioritairement en cas d’intempéries. Elle est complétée par plusieurs grands axes, notamment aux abords de Reykjavik et de l’aéroport.  
  • Les gravel roads sont des routes non bitumées accessibles à tous les types de véhicules. On les trouve principalement dans la région des fjords de l’ouest et dans la péninsule de Snaefellsnes. Pas de difficulté particulière à les emprunter ici non plus, si ce n’est que la conduite y est un peu plus sportive car un y croise régulièrement des pierres plus ou moins grosses, des nids de poules, etc. 
  • Les F-Roads sont des pistes autorisées uniquement aux véhicules tout terrain, qu’il est absolument interdit d’emprunter avec une voiture citadine. Ces pistes permettent principalement d’accéder aux Hautes Terres, mais on en croise aussi parfois aux abords de la route 1, pour accéder à des sites spécifiques. L’état de ces pistes est très variable, certaines pistes très empruntées sont assez bonnes, d’autres beaucoup plus difficiles, certaines sont coupées par des gués… Renseignez-vous bien avant de les emprunter !
  • Les pistes secondaires sont des petites pistes que l’on trouve un peu partout et souvent non catégorisées. Elles permettent parfois de sortir des sentiers battus pour découvrir des endroits peu fréquentés mais ne sont généralement pas très bien entretenues. Il est vraiment recommandé de disposer d’un 4×4 pour s’y aventurer. 
  •  

L’état des routes en Islande diffère donc fortement en fonction du type de réseau routier que vous empruntez. En fonction de la période de l’année à laquelle vous voyagez et de la météo, certaines routes sont parfois inaccessibles (comme les F-Roads des Hautes Terres qui n’ouvrent qu’en été par exemple). La route n°1 est également parfois fermée sur de courtes périodes en hiver, lors de tempêtes ou d’épisodes neigeux particulièrement intenses. Il est très important de vous tenir informés de l’état des routes avant de prendre le volant ! Plusieurs sites vous permettront de vous renseigner : 

  • Road.is vous permet de vérifier l’état des routes en temps réel. Ouverture et fermetures de la route principale, du réseau secondaire et des pistes, conditions de circulation… Vous devez impérativement consulter ce site chaque jour pendant votre road trip en Islande.
  • Vedur.is est le “Météo France” local. Le site permet de s’informer avec précision des conditions météorologiques. N’hésitez pas à installer l’application mobile et à activer les notifications pour être prévenus en cas d’alerte. 
  • Safetravel est un site dédié à la sécurité en Islande, conçu pour aider les voyageurs à voyager sans risque. Vous y trouverez toutes les informations importantes concernant les alertes météo, l’état des routes, les risques d’avalanche, les tempêtes, etc. Une application mobile est également disponible pour être informé en cas de problème. 

Conseils et informations supplémentaires au sujet de la conduite en Islande

Les paragraphes précédents vous ont déjà donné pas mal d’informations, mais voici quelques petites informations supplémentaires au sujet de la conduite en Islande qui pourront vous être utiles pendant votre road trip : 

  • Se repérer : La circulation n’a rien de compliqué en Islande. Il y a une route principale qui fait le tour de l’île et des routes secondaires qui en partent. Le plus simple pour vous repérer en Islande est d’opter pour l’utilisation d’un GPS. Il n’est pas indispensable d’utiliser un GPS embarqué dans votre véhicule, l’utilisation d’un GPS sur smartphone (comme Waze) est au moins aussi efficace.
  • Limitations de vitesse : Il n’y a pas d’autoroute en Islande, les routes principales sont limitées à 90 km/h, 80 km/h pour les routes secondaires et 50 km/h en agglomération. Les contrôles radars fixes et mobiles sont fréquents, soyez vigilants. 
  • Stations service : Ne partez jamais avec le réservoir presque vide. Durant votre séjour, vous serez susceptibles de traverser de vastes étendues dépourvues de commerces et de stations services. Prenez vos précautions et faites le plein d’essence régulièrement. 

Pour plus de conseils dédiés à la conduite en Islande, n’hésitez pas à consulter notre article dédié qui vous donnera davantage de détails !

Quelle est la meilleure période pour visiter l’Islande ?

Chaque saison a son charme et il est difficile de vous en conseiller une en particulier pour votre road trip en Islande. Cela va dépendre de vos attentes, de ce que vous souhaitez découvrir sur place ! Plutôt aurores boréales et grottes de glace, ou randonnées et macareux ?

Voici quand même un petit récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque saison, avec en bonus ma période préférée pour visiter l’Islande : 

  • Un road trip en hiver vous permettra de découvrir l’Islande sous un délicat manteau neigeux. Le spectacle est parfois plus féérique qu’en été, et les lumières sont magnifiques. C’est également la meilleure période pour voir les aurores boréales et profiter des grottes de glace. Les touristes y sont moins nombreux qu’en été, ce qui vous permet de profiter plus tranquillement des plus beaux paysages islandais. Toutefois, il vous faudra faire attention à la durée du jour (qui n’est que de quelques heures autour du solstice d’hiver) et aux intempéries qui pourraient compliquer votre voyage. Si vous souhaitez voyager en Islande en hiver, choisissez donc plutôt le début ou la fin de l’hiver pour profiter d’un ensoleillement convenable et ne soyez pas trop ambitieux dans votre itinéraire pour vous laisser une marge de sécurité si vous ne pouvez pas emprunter la route à cause d’une tempête. Ayez aussi en tête qu’il y a moins de structures touristiques ouvertes en hiver qu’en été (restaurants, hôtels, campings…). Enfin, les routes du centre de l’Islande qui permettent d’accéder aux Hautes-Terres sont fermées à cette période. 
  • Un road trip au printemps vous permettra d’admirer l’Islande en fleurs, à la période où les champs de lupins ajoutent une touche bleutée aux merveilleux paysages du pays. La saison est également moins touristique qu’en été et il est encore possible d’observer des panoramas recouverts de neige à certains endroits, et même quelques aurores boréales si vous avez de la chance ! Toutes les structures touristiques ne sont toutefois pas encore ouvertes à cette période, et les accès aux Hautes Terres restent fermés.
  • Un road trip en été est l’occasion de profiter de toute la richesse de l’Islande sans restriction. Toutes les structures touristiques sont ouvertes, il est possible de profiter des paysages fabuleux des Hautes Terres et de pratiquer la randonnée. C’est également la meilleure période pour observer les baleines, et les macareux viennent peupler les falaises de l’île pour la période de nidification. Les très longues journées d’ensoleillement vous permettront de profiter longuement de toutes les beautés du pays et, fin juin, vous pourrez même admirer le soleil de minuit ! Revers de la médaille, c’est la saison la plus touristique en Islande : vous serez rarement seuls.
  • Un road trip en automne offre les mêmes avantages qu’un road trip au printemps, la floraison en moins.  

Ma saison préférée pour un road trip en Islande

Après avoir visité l’Islande à chaque saison (ou presque, je n’ai pas encore eu la chance de m’y rendre en automne !), ma saison préférée reste toutefois l’été. C’est à cette période que se dévoilent les plus belles couleurs de l’Islande, notamment dans les Hautes Terres qui font partie des plus beaux paysages du pays. La rencontre avec les macareux est toujours un vrai bonheur et les températures clémentes de la belle saison sont très agréables. 

La fin de l’été, entre fin août et début septembre comporte quelques avantages : c’est la fin de la très haute saison, les touristes (bien que toujours nombreux) commencent petit à petit à déserter l’île. Les journées sont longues et le coucher de soleil (qui est toujours un moment extraordinaire en Islande) a lieu aux alentours de 21h (attendre minuit au mois de juin est une expérience mémorable, mais pas de tout repos !). 

Notez quand même que si vous cherchez le calme et la tranquillité, il vaut mieux fuir le sud de l’Islande à cette période pour se concentrer sur des régions moins explorées du pays comme les Hautes Terres (hors Landmannalaugar) ou les fjords de l’ouest. 

Quelle météo fait-il en Islande ?

La météo en Islande est extrêmement changeante. On passe parfois par toutes les saisons en une journée : grand soleil le matin, tempête de neige l’après-midi… Pour préparer au mieux votre road trip pendant le voyage, pensez à consulter régulièrement le site de la météo islandaise. Attention, même si elles donnent une tendance, nous avons remarqué que les prévisions à 3 ou 4 jours près s’avèrent régulièrement inexactes. Par contre, le site est très précis pour anticiper la météo à très court terme (le lendemain ou dans la journée). Consultez le site le soir, ou bien le matin avant de partir en excursion !

Côté températures, elles oscillent en moyenne entre -1 à 5°C en hiver, et 8 à 15°C en été. L’Islande bénéficie en effet des courants d’air chaud du Gulf Stream qui lui permettent de bénéficier de températures plutôt douces compte tenu de la latitude du pays. Même en hiver, les températures sont finalement rarement négatives.

Comment s’habiller pour un voyage en Islande ?

Cela dépendra bien sûr de la période à laquelle vous allez partir. Pour un voyage en Islande en hiver, c’est finalement plutôt simple : emportez la même tenue que pour aller au ski et ce sera parfait ! Il faut en effet bien vous couvrir avec des vêtements chauds et imperméables qui vous permettront de profiter pleinement des plus beaux paysages d’Islande sans avoir trop froid.

En été, il faudra également prévoir de quoi vous couvrir. Optez pour plusieurs couches qui vous permettront d’adapter votre tenue aux conditions météorologiques rencontrées et n’oubliez pas les vêtements imperméables en cas d’intempéries. Un bonnet ne sera pas non plus de trop pour les jours où le vent souffle particulièrement !

Enfin, à toutes les saisons, n’oubliez pas votre maillot de bain pour profiter des nombreuses sources chaudes islandaises !

Combien coûte un road trip en Islande ?

La réponse ne va pas vous surprendre : un road trip en Islande coûte cher. Le coût de la vie y est extrêmement élevé : hébergement, voiture, nourriture, activités… Les prix sont bien plus hauts qu’en France. Le pays est d’ailleurs classé comme le troisième pays le plus cher au monde. Malgré tout, pas de panique ! En étant bien préparé et en évitant certains pièges, vous arriverez à faire des économies pour ne pas faire exploser le budget de votre road trip en Islande.

Budget pour un road trip en Islande

Difficile évidemment de donner une réponse précise, mais pour vous donner une idée, nous avions détaillé toutes les dépenses de notre premier voyage en Islande, à consulter ci-dessous : 

Voici également de quoi anticiper les plus gros postes de dépense : 

  • Voiture : en haute saison, le prix de la location d’une voiture peut vite grimper pour atteindre des sommes mirobolantes… Je vous recommande vraiment de réserver votre voiture au plus tôt, dès que vous connaissez vos dates de voyage (utilisez un comparateur pour comparer les offres et vous assurer de trouver les meilleurs prix avant de réserver en direct chez le loueur). Pour vous donner une fourchette de prix, nous avions payé 520 € pour la location d’un 4×4 pendant 8 jours en hiver. La location du même véhicule en été, réservé environ 6 mois à l’avance, coûte un peu plus de 1 000 €. 
  • Essence : voici un autre poste de dépense à ne pas négliger ! La route n°1 qui fait le tour de l’Islande est longue d’environ 1 300 kilomètres. Avec les quelques détours que vous ferez pendant votre road trip, comptez au moins 2 000 kilomètres parcourus. Au moment où j’écris ces lignes, l’essence coûte environ 2 € le litre en Islande. Considérant qu’un 4×4 en Islande consomme en moyenne 10 litres pour 100 km, il faudra donc compter environ 400 € d’essence pour faire le tour de l’île en 4×4.
  • Hébergement : Difficile de donner une moyenne, mais si vous souhaitez loger à l’hôtel ou dans des petits logements individuels, vous trouverez difficilement des logements en dessous de 100 € la nuit et les prix peuvent grimper très vite pour des hébergements plus confortables !
  • Repas : Un repas dans un fast-food coûte vite une quinzaine d’euros par personne, et au restaurant, vous paierez (très) difficilement en dessous de 30 € par personne ! La note peut donc vite être salée, d’autant plus que les tarifs que je vous donne valent pour les restaurants bon marché. Mieux vaut donc opter pour les supermarchés et vous préparer vos repas vous même mais attention, là aussi les prix sont plutôt élevés !
  • Activités : Si vous souhaitez profiter de quelques activités pendant votre road trip en Islande, sachez que là aussi la note grimpe vite. Comptez environ 130 € par personne pour la visite d’une grotte de glace, 75 € pour l’observation des baleines, et  75 € pour une entrée au Blue Lagoon
  • Avion : Je mets ce poste de dépense en dernier car il est difficile de vous donner une idée du budget pour des billets d’avion vers l’Islande. Là encore, cela va dépendre de la période et de la compagnie choisie. Les tarifs vont de quelques centaines d’euros aller-retour (j’ai déjà vu des billets à environ 200 € par personne pour un aller-retour, mais ce genre d’occasion est rare !) à près de 1000 € si vous vous y prenez à la dernière minute en haute saison. Sachez toutefois que plusieurs compagnies desservent désormais l’Islande depuis plusieurs aéroports en France. Là encore, je vous recommande d’utiliser un comparateur comme Kayak pour trouver les meilleurs tarifs, puis de réserver en direct sur le site de la compagnie aérienne retenue.
  •  

Comment visiter l’Islande pour pas cher ?

Vous l’avez compris maintenant, l’Islande n’est pas une destination bon marché et un road trip en Islande vous demandera dans tous les cas un bon budget. Mais voici tout de même quelques astuces pour éviter de trop faire grimper la note : 

  • Optez pour un van : vous aurez ainsi votre voiture, votre hébergement et votre cuisine en permanence sous la main. C’est assurément le meilleur moyen de voyager en Islande pour pas cher. 
  • Préparez vous même vos repas : les restaurants étant très chers en Islande, préparer ses repas soit même est un bon moyen de faire des économies. Nous avons d’ailleurs l’habitude de manger des nouilles déshydratées le midi en Islande en emportant de l’eau chaude dans une bouteille thermos. Pour à peine un euros, cela nous permet de profiter d’un repas chaud au milieu de la nature (N’oubliez pas le sac poubelle pour ramener vos déchets !).
  • Privilégiez les activités gratuites : la nature est accessible gratuitement partout en Islande ou presque ! À vous les randonnées, la découverte des plus belles cascades d’Islande, les lagunes glaciaires, les fjords !  
  • Anticipez vos réservations au maximum : c’est le meilleur moyen de contrôler le budget de votre road trip. Il n’y a pas de bonnes affaires à faire en dernière minute en Islande, tout est complet et les prix grimpent !
  • Pensez aux piscines publiques et sources chaudes naturelles : bien sûr, les nombreux spas luxueux qui se développent un peu partout en Islande font forcément envie, mais sachez que vous pouvez vous baigner pour des prix très modiques en Islande dans les piscines publiques (il y en a dans toutes les villes !) et certaines sont splendides. C’est également l’occasion de côtoyer les Islandais. Vous pouvez aussi privilégier les sources chaudes naturelles et gratuites que l’on trouve un peu partout sur le territoire !

Comment payer en Islande ?

En Islande, la monnaie locale est la couronne islandaise (abrégée ISK). En février 2023, 1 € équivaut à environ 153 ISK. Pas simple pour faire les conversions de tête !

Sachez que vous pourrez payer par carte absolument partout en Islande ! Inutile de prévoir de faire du change avant le départ ou à l’aéroport. Vous vous encombrerez pour rien et vous risquez bien de repartir avec vos espèces sous le bras.

Attention toutefois aux frais bancaires si vous utilisez une carte de crédit classique. Nous vous recommandons plutôt d’opter pour une carte de crédit de chez Revolut, qui permet de payer en devises étrangères sans aucun frais. L’ouverture du compte et la carte sont gratuites et permettent vraiment de ne pas se casser la tête pour le paiement en voyage. Nous ne pourrions plus nous passer de ce type de carte !

Comment venir en Islande ?

Deux options s’offrent à vous pour venir en Islande : l’avion ou le bateau.

  • Venir en Islande en avion : 4 compagnies (Icelandair, Transavia, Easyjet et Play) proposent des vols vers l’Islande depuis la France. Les départs se font principalement depuis Paris, mais vous pouvez également trouver des vols depuis Nantes, Lyon (avec escale), Marseille (avec escale). Des vols sont également proposés depuis la Suisse (Zurich et Genève) et la Belgique (Bruxelles). Pour trouver les meilleures offres, je vous recommande d’utiliser un comparateur de vols (attention, utilisez-le uniquement pour rechercher les meilleurs prix, puis réservez ensuite en direct sur le site de la compagnie).  
  • Venir en Islande en bateau : c’est la solution la plus écologique, qui peut également s’avérer intéressante si vous souhaitez effectuer votre road trip en Islande avec votre propre véhicule. Seule la compagnie de Ferry Smyril Line propose le voyage. Elle permet de relier Seyðisfjörður dans les fjords de l’est depuis le port de Hirtshals au Danemark, en passant par les Îles Féroé (où il est possible de faire escale). Comptez en tout 3 jours de voyage aller pour effectuer le voyage ! Attention, les tarifs ne sont pas donnés et dépendent du confort souhaité (couchage en dortoir ou cabine privée ?), du transport ou non d’un véhicule et de son gabarit, de la formule choisie (avec ou sans repas, petits déjeuners ?). Ce n’est pas forcément la solution la plus économique pour un road trip en Islande. 

Quelles sont les formalités administratives pour un voyage en Islande ?

Pas besoin de passeport et encore moins de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne. Une simple carte nationale d’identité valable au moins 3 mois après la date de départ suffit.

Concernant la location du véhicule, le permis de conduire international n’est pas obligatoire. Le permis de conduire Français est accepté. 

Aucun vaccin particulier n’est requis pour un séjour en Islande. Pensez simplement à faire une demande, pour l’ensemble des participants au voyage, de la carte européenne d’assurance maladie. Cette carte gratuite, valable deux ans, est obtenue sur simple demande auprès de votre centre de sécurité sociale ou de votre mutuelle.  

Voyager en Islande de manière responsable

Il me tenait à cœur d’ajouter cette section à cet article car depuis quelques années, l’Islande est devenue une destination très prisée. Ses paysages extraordinaires font fureur sur les réseaux sociaux et les voyageurs sont de plus en plus nombreux à s’y presser chaque année. Conséquence du sur-tourisme, la faune et la flore sont parfois malmenées et certains voyageurs en quête de belles photos se mettent en danger. Pour éviter cela, voici quelques conseils pour préserver ce pays exceptionnel et voyager sans risque : 

  • Pensez à ne pas laisser de trace : cela relève du bon sens mais après un pique nique avec vue sur une lagune glaciaire, pensez à ramasser vos emballages et à les jeter à l’endroit adéquat plus tard dans la journée.
  • Soyez prudents et respectez les consignes : les accidents tragiques sont de plus en plus nombreux en Islande… Touristes emportés par les vagues sur la plage de Reynisfjara, chute depuis des falaises, accidents de montagne, véhicules coincés dans des gués ou sur des pistes non adaptées… L’Islande est un pays merveilleux mais qui peut s’avérer hostile et dangereux. Pour votre sécurité et celle des autres, respectez les consignes indiquées près des sites touristiques et ne vous mettez pas en danger pour une belle photo. 
  • Ne sortez pas des routes et sentiers balisés : La faune et la flore sont extrêmement fragiles en Islande. Rouler en dehors des routes prévues à cet effet et marcher en dehors des chemins est non seulement dangereux, mais contribue à détruire des paysages qui mettent parfois plusieurs années à s’en remettre. Certains sites touristiques comme le canyon de Fjadrargljufur ont même dû être fermés à cause du sur-tourisme qui a complètement dégradé la flore fragile du canyon.
  • Préparez votre voyage et vos expéditions : On le répétera jamais assez, l’Islande reste un pays où la météo et la nature peuvent s’avérer dangereuses pour des touristes mal préparés ou mal renseignés. Vérifiez l’état des routes et la météo avant de vous lancer sur les routes chaque jour, renseignez-vous sur les endroits que vous visitez et ne partez pas en expédition si le temps n’est pas adéquat. Le site safetravel.is répertorie toutes les consignes de sécurité et vous permet aussi de déclarer vos projets de voyage, et même une surveillance d’excursion. Par exemple, si vous prévoyez un trek de plusieurs jours ou dans une zone difficile, vous pouvez demander à ce que des secouristes partent à votre recherche si vous n’avez pas donné signe de vie dans un temps défini. 
  •  

Nos conseils pour un road trip en Islande vous ont été utiles ?

Nous espérons que vous avez aimé cet article et qu’il vous sera utile pour préparer votre road trip en Islande !  

Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous laisser un petit mot en commentaire pour nous le signaler, cela nous fait toujours très plaisir et nous motive à continuer à alimenter ce blog voyage pour vous aider à organiser vos séjours ! N’hésitez pas également à nous poser des questions en commentaire si vous avez besoin de davantage d’informations, nous prenons toujours le temps de vous répondre pour vous aider au mieux.

Et n’oubliez pas, si vous avez du mal à planifier votre itinéraire ou si vous manquez de temps, nous avons publié un guide de voyage qui propose un itinéraire clé en main pour visiter l’Islande et ne rien manquer de ses plus beaux paysages. C’est aussi une belle manière de soutenir le travail que nous effectuons ici pour vous publier toutes ces informations !

Bon voyage en Islande !

Vous avez aimé cet article ? Dites-le nous avec 5 étoiles !
Note : 5/5 - 14 avis

8 réponses

    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie si j’ai pu vous aider à organiser votre road trip en Islande 🙂
      À bientôt,
      Marie

    1. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. C’est avec plaisir, ravie d’avoir pu vous aider ! Bon voyage en Islande

  1. Super article très instructif ! Je m’interroge sur la conduite sur la neige car je prévois un voyage en mars. y’aura t-il encore de la neige à cette période ? Est-ce que les voitures sont équipées de chaines ?
    Merci !
    Marc

    1. Bonjour Marc, merci beaucoup pour votre retour, je suis ravie que l’article puisse vous être utile ! Oui en mars, il est possible (et même probable !) que vous rencontriez encore de la neige en Islande. Les voitures là-bas sont parfaitement adaptées à la conduite sur la neige, elles sont toutes équipées de pneus cloutés qui adhèrent très bien et qui rende la conduite sûre et simple, pas d’inquiétude. Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre article dédié à la conduite en Islande ou à un voyage en Islande en hiver !
      Bon voyage,
      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d'autres articles qui pourraient vous intéresser

blog de voyage

Perspectives de voyage

Le blog voyage qui sort des sentiers battus

Notre objectif ?
Vous aider à découvrir la France et le monde grâce à nos conseils et idées pour organiser vos prochaines escapades 🇫🇷 🌎

Marie Morin, Perspectives de voyage

Salut, moi c'est Marie !

Avec Anne, nous avons créé Perspectives de voyage pour partager nos découvertes et sommes rapidement devenues blogueuses voyage professionnelles ! Nous sommes désormais également auteures de guides de voyage pour la maison d’édition Hachette Tourisme et avons auto-édité 15 guides de voyage et un carnet de voyage. Nous sommes ravies de vous accueillir sur notre blog voyage. En 2022, vous avez été près d’un million à nous rendre visite !