église de vik

Vík et sa région : cascades, glaciers et plages de sable noir au sud de l’Islande

Aux alentours de Vík, le sud de l’Islande révèle de superbes paysages. Il suffit de longer la route n°1. Vous apercevez alors les cascades qui se jettent du haut des falaises; Les langues des glaciers qui avancent lentement sur les terres; Les plages de sable noir et leurs aiguilles de roches sauvages, plantées au milieu d’une mer agitée. Au bout de la route, l’église de Vík, perchée sur une colline, domine le paysage. Suivez nous à la découverte de la région de Vík, au sud de l’Islande, et de ses paysages somptueux.

Vík í Mýrdal, le village perdu du sud de l’Islande

C’est le seul village dans un rayon de 70 kilomètres. Pour atteindre Vík depuis Reykjavik, il vous faudra déjà rouler près de 190 kilomètres. Le village de Vík en lui même ne présente pas vraiment d’intérêt. Mais sa localisation en fait un parfait port d’attache pour découvrir la région et le sud de l’Islande. Si vous projetez de continuer votre road trip en Islande, pensez à faire le plein et les courses ici. Le prochain village n’est pas tout prêt !

En surplomb du village, l’église de Vík

Prenez tout de même le temps de grimper jusqu’à la petite église de Vík qui domine le hameau. Avec son joli toit rouge, elle est très photogénique. D’en haut, jolie vue sur le village, les falaises et les plages de sable noir. C’est également à cet endroit que se trouve le point de ralliement en cas de jökulhlaup.

Église de Vik
  • Vík et la menace d’un jökulhlaup

Le village de Vík est situé au sud du glacier Mýrdalsjökull, le quatrième plus grand glacier d’Islande. Cette immense calotte glaciaire de près de 600 km2 recouvre, entre autres, le volcan Katla, considéré comme l’un des plus actifs et destructeurs d’Islande.

 

En Islandais, “Katla” signifie littéralement “la bouilloire”. En effet, lorsqu’il entre en éruption, le magma de ce volcan situé sous le glacier Mýrdalsjökull fait fondre d’énormes quantités de glace !

 

L’eau s’accumule alors sous la glace jusqu’à ce que la barrière glaciaire ou rocheuse rompe sous la pression. D’énormes quantités d’eau sont ainsi libérées : ce type de crue particulièrement dévastateur est appelé “Jökulhlaup”.

 

Du fait de sa proximité avec le glacier Mýrdalsjökull et le volcan Katla, le village de Vík í Mýrdal est considéré comme particulièrement à risque en cas de jökulhlaup.

Les plages de sable noir du sud de l’Islande

L’Islande est connue pour ses superbes plages de sable noir. Celles de la région de Vík sont absolument magnifiques et facilement accessibles.

Reynisfjara et ses aiguilles rocheuses

Située à proximité immédiate de Vík, la plage de sable noir de Reynisfjara est un véritable joyau du sud de l’Islande. Si les horaires le permettent, nous vous conseillons de vous y rendre au levé du soleil, lorsque les touristes n’ont pas encore pointé le bout de leur nez et que les aiguilles rocheuses semblent danser avec les lumières du lever du jour.

 

Là, une immense plage de sable noir s’étend au bord de la montagne Reynisfjall. À ses pieds, on aperçoit une grotte entourée d’impressionnants orgues basaltiques aux formes rectangulaires, où aiment nicher les macareux.

Dans l’eau, les Reynisdrangar se dressent fièrement. Il s’agit d’aiguilles de stacks, ces morceaux de pierres décrochés des falaises par l’érosion. Ils ne semblent pas craindre les eaux glacées de l’océan atlantique qui leur baigne les pieds. La légende raconte qu’il s’agirait de trolls, pétrifiés par les rayons du soleil.

Reynisfjara près de Vik

En regardant vers l’ouest, on aperçoit également les vertigineuses falaises de Dyrhólaey, tout au bout de la plage de sable noir

 

Vous l’aurez compris, la plage de sable noir de Reynisfjara est absolument splendide. Nous vous conseillons vraiment d’aller y faire un tour si vous vous trouvez dans la région de Vík.

La péninsule de Dyrhólaey, ses falaises et les macareux

Pour accéder à Dyrhólaey, il vous faudra quitter la route n°1 à l’ouest de Vík pour emprunter la piste n°218. Celle-ci vous mènera tout en haut des falaises qui culminent ici à plus de 120 mètres. Attention, pour emprunter cette piste, vous devrez impérativement disposer d’un 4×4. La piste, pleine de trous et de bosses, est interdite aux voitures citadines.

Tout en haut de la péninsule de Dyrhólaey se trouve l’une des plus belles vues de notre voyage en Islande. À vos pieds s’étendent d’immenses plages de sable noir, sublimées par l’écume des vagues de l’océan atlantique qui viennent s’y échouer. Au loin, la silhouette d’une armée de glaciers magnifie le tableau.

 

L’endroit est également connu pour son phare et pour son immense arche volcanique qui s’élance dans la mer. Promenez-vous le long des falaises. La plage de Reynisfjara, son sable noir et ses aiguilles rocheuses sont superbes vues d’en haut.

 

Dyrhólaey est également un endroit très connu pour observer les macareux, notamment en été. Attention, pendant la période de nidification qui a lieu en mai et juin, le site est fermé.

Dyrhólaey près de Vik

Les cascades à proximité de Vík

Si vous vous rendez à Vík depuis Reykjavik par la route n°1, plusieurs cascades ne manqueront pas de vous faire de l’oeil sur le trajet. On aperçoit facilement ces chutes d’eau depuis la route. Il est alors difficile de résister à un arrêt ! Attention, ces endroits sont extrêmement touristiques. À moins de vous y rendre aux aurores, vous serez rarement seuls.

Les chutes de Seljalandsfoss et Gljufrafoss

Ce sont les premières chutes que vous apercevrez si vous vous rendez à Vík depuis l’ouest de l’Islande. Un petit parking (payant, comptez 700 ISK) permet de se garer à proximité de la cascade de Seljalandsfoss.

La chute de Seljalandsfoss se déverse ici depuis une falaise haute d’environ 40 mètres. Des escaliers ont été aménagés pour permettre de passer derrière le rideau d’eau. Attention, si vous décidez de tenter l’expérience (ce que nous vous conseillons !) vous ne serez pas épargnés par les milliers de gouttelettes projetées par la cascade. Comme nous, vous ressortirez très probablement trempés, alors pensez à prendre des vêtements imperméables !

cascade de Seljalandsfoss

Il est ensuite possible de longer les falaises jusqu’à la cascade de Gljufrafoss. Pour la contempler, il faudra là encore effectuer quelques acrobaties. Celle-ci est située dans un petit canyon auquel on accède en passant par le ruisseau. Pour l’apercevoir, il n’y a pas d’autre choix que de mettre les pieds dans le ruisseau (peu profond) qui permet de se faufiler derrière les rochers.

La cascade de Skógafoss, à 30 minutes de Vík

En continuant par la route n°1, un peu avant d’arriver à Vík, ne manquez surtout pas de vous arrêter à la chute de Skógafoss. C’est l’une des plus jolies cascades que nous ayons pu voir en Islande. Véritablement impressionnante, la rivière Skógá dégringole ici d’une falaise haute de plus de 60 mètres sur une largeur d’environ 25 mètres !

La cascade de Skógafoss, à 30 minutes de Vík

Aux pieds de la cascade, il est possible de s’approcher tout près de l’épais rideau d’eau (attention, ça mouille !). Pour les plus courageux, un long escalier permet de grimper tout en haut la chute de Skógafoss (380 marches tout de même !). De là haut, jolie vue sur la cascade et les alentours. Ensuite, un petit chemin suit la rivière Skógá. Il mène jusqu’au col qui sépare les glaciers Mýrdalsjökull et Eyjafjallajökull, mais il faut compter environ 5 heures de marche rien qu’à l’aller ! Sans en faire autant, il est très agréable de suivre la rivière sur quelques kilomètres pour admirer les autres cascades qui ponctuent le cours d’eau.

À quelques dizaines de mètres de Skógafoss se trouve également le hameau de Skógar où vous pourrez admirer quelques maisons en tourbe (visite payante).

Skógafoss près de Vík
Skógafoss près de Vík

La langue glaciaire de Sólheimajökull

À une trentaine de kilomètres de Vík, il faut quitter la route n°1 pour emprunter la piste goudronnée n°221 qui mène au glacier Sólheimajökull. Tout au bout de la piste, un parking et quelques tables de pique-nique ont été aménagés pour accueillir les visiteurs.

Depuis le parking, il ne vous faudra pas longtemps pour comprendre que vous avez bien fait de vous arrêter ici ! Après seulement quelques minutes de marche, la langue glaciaire de Sólheimajökull apparaît. Déjà, on aperçoit ses crevasses aux tons bleutés et noirs. Les tentacules du glacier viennent ici s’échouer au bord d’un cours d’eau où flottent tranquillement quelques icebergs. La glace fondue du glacier donne ici naissance à la rivière Jökulsá á Sólheimasandi qui court ensuite jusqu’à l’océan.

  • Le recul du glacier Sólheimajökull

Le Sólheimajökull est une langue glaciaire du glacier Mýrdalsjökull. Si celle-ci s’étend toujours sur une dizaine de kilomètres, le Sólheimajökull est l’un des endroits où le recul des glaciers est le plus visible et le mieux documenté.

 

De 1931 à 2011, la langue glaciaire de Sólheimajökull a reculé de 1,3 kilomètres. On estime qu’elle recule aujourd’hui d’environ 50 mètres par an.

 

Source

La langue glaciaire de Sólheimajökull
La langue glaciaire de Sólheimajökull

Au bord de l’eau où se reflètent les montagnes, quelques morceaux de glace, semblables à des diamants, sont échoués. Il suffit ensuite de marcher quelques centaines de mètres pour se retrouver littéralement aux pieds du Sólheimajökull. On y admire la glace noircie par les cendres des éruptions successives des volcans alentours. De nombreuses excursions sur le glacier sont proposées ici.

La piscine de Seljavallalaug, au milieu des montagnes

C’est l’un des spots photo préféré des utilisateurs d’Instagram en Islande : la piscine de Seljavallalaug. Celle-ci se situe à une trentaine de kilomètres de Vík, et à seulement quelques kilomètres de Skógafoss.

 

Depuis la route n°1, on accède rapidement à un parking par la piste n°242. Il faut ensuite parcourir environ 3 kilomètres à pieds (et franchir un petit guet) pour accéder au bassin. Ici, le cadre est charmant, avec cette piscine, l’une des plus anciennes d’Islande, encadrée par les montagnes.

La piscine de Seljavallalaug près de Vik
La piscine de Seljavallalaug près de Vik

Ne vous attendez pas à un bassin aménagé comme au Blue Lagoon ! Le site est entièrement public et gratuit. Il n’est pas surveillé et seulement entretenu par des bénévoles. Dommage que quelques voyageurs peu scrupuleux aient transformé les petits abrits situés à l’arrière du bassin en dépotoire…. Côté température, l’eau n’est pas extrêmement chaude. Mais beaucoup de voyageurs s’adonnent quand même à la baignade dans ce joli cadre !

En bref, la piscine de Seljavallalaug est un endroit charmant que nous vous conseillons de venir voir si vous n’êtes pas pressés. Toutefois, si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à la région de Vík, il n’est pas nécessaire de faire impérativement une halte ici.

Sólheimasandur, la carcasse d'avion échouée sur la plage

Entre Dyrhólaey et Sólheimajökull, à une vingtaine de kilomètres de Vík, se trouve Sólheimasandur. Il s’agit d’une épave d’avion abandonnée, échouée sur une plage de sable noir.

 

Nous avons volontairement choisi de ne pas y aller. En effet, il faut compter au minimum 2 heures de marche pour faire l’aller/retour, ce qui n’était pas compatible avec le reste du programme de notre journée.

 

Toutefois, si vous passez plusieurs jours dans la région de Vík, peut être aurez-vous envie d’aller admirer la carcasse de ce Douglas DC-3 laissée ici après un atterrissage d’urgence en 1973.

Sólheimasandur à Vik

Des questions sur la région de Vík et le sud de l’Islande ?

N’hésitez pas à nous poser vos questions sur la région de Vík et le sud de l’Islande en commentaire, ou bien à nous donner votre avis. Nous adorons vous lire et répondrons à toutes vos questions avec plaisir.

Téléchargez le carnet de route de notre itinéraire en Islande

Si vous souhaitez avoir plus de détail sur notre itinéraire en Islande, n’hésitez pas à télécharger le Carnet de route de notre itinéraire en Islande. Vous y trouverez tous les détails d’un voyage organisé : les étapes du voyage, les distances et temps de trajet entre chaque point d’intérêt, les activités à réaliser et un budget prévisionnel du séjour.

Bientôt disponible !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être tenu informé de la disponibilité du Carnet de route de l’Islande !

Découvrez l'itinéraire de notre road trip en Islande, ainsi que la suite de notre voyage

Vous avez aimé cet article ? Dites-le nous avec 5 étoiles !
Note : 5/5 - 3 avis

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Que faire et que visiter à Oslo ?

Recevoir nos prochains articles par email ?

Inscrivez-vous à notre Newsletter