Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Cascade de Múlafossur aux ïles Féroé

Îles Féroé : guide complet – itinéraire, infos, budget

Article mis à jour le

Un archipel perdu au milieu de l’océan Atlantique nord. Dix-huit îles formées de montagnes escarpées, de falaises verdoyantes qui dégringolent dans les eaux profondes des fjords. Un temps menaçant. Des oiseaux par milliers. Et une culture façonnée par les Vikings qui les ont colonisées… Bienvenue aux Îles Féroé ! Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour visiter cet archipel légendaire et ne rien manquer !

Îles Féroé : un archipel exceptionnel à découvrir

Les lecteurs qui nous connaissent déjà savent que les pays scandinaves et nous, c’est une grande histoire d’amour ! Depuis que nous avons visité l’Islande nous ne nous sommes plus jamais arrêtés de découvrir les pays nordiques ! 

Les grands espaces, les glaciers, les cascades, et même le climat. Tout nous attire dans ce coin du monde si atypique. Alors, quand Visit Faroe Islands nous a proposé de venir passer quelques jours à la découverte des Îles Féroé, nous n’avons pas pu refuser. 

C’est donc à la suite de cette belle collaboration commerciale que nous nous lançons dans la rédaction d’une série d’articles pour vous présenter et vous aider à découvrir à votre tour ce territoire exceptionnel.

Eh bien non ! Enfin, pas vraiment. D’ailleurs, il est possible que nous fassions l’approximation dans les articles que nous allons publier et nous nous en excusons par avance. 

En réalité, les Îles Féroé ne sont pas un pays au sens où nous avons l’habitude de l’entendre. Il s’agit d’une région, d’une province, d’un territoire qui appartient au royaume du Danemark mais qui est autonome et indépendant. De la même manière que le Groenland et le Danemark, les Îles Féroé sont donc l’un des trois pays constitutifs du royaume du Danemark

Les Îles Féroé disposent toutefois de leur propre gouvernement, de leurs propres instances et sont autonomes et indépendantes en tout domaine hormis la défense qui est du ressort du Danemark.

Ce n’est donc pas Copenhague la capitale des Îles Féroé mais bien Torshavn !

Nous voilà donc parties pour une semaine à la découverte des Îles Féroé. Une semaine pour explorer l’archipel constitué de 18 îles principales et de petits îlots. Alors bien sûr, même s’il est extrêmement facile de passer d’île en île aux Îles Féroé, nous n’avons pas pu toutes les visiter ! Mais nous avons malgré tout découvert des îles très différentes les unes des autres. Vagar, Suduroy, Streymoy, Kalsoy… Toutes ont un charme fou, des spécificités, une ambiance qui leur est propre et rien que pour ces raisons, nous ne pouvons que vous recommander de faire comme nous et de découvrir plusieurs îles si vous avez la chance de venir visiter les Îles Féroé.

📍 Où loger : Torshavn

🛏️ Notre hôtel préféré : Hotel Hafnia

⭐ Nos expériences préférées : Découvrir les falaises de Vestmannadîner chez des agriculteurs locauxobserver les macareux à Mykines

🏝️ Nos îles préférées : Kalsoy, Suduroy, Streymoy

❤️ Nos 3 coups de coeur : Randonnée de Kalsoy Light House, village de Saksun et cascade Múlafossur

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être tenu informé de la sortie de notre guide sur les Îles Féroé !

Notre itinéraire pour visiter les Îles Féroé

Notre voyage aux Îles Féroé a duré 7 jours. Cela peut sembler court pour découvrir l’archipel mais c’est en réalité un voyage assez long par rapport au temps passé par la plupart des voyageurs. Nous avons croisé beaucoup d’autres touristes qui restaient aux Îles Féroé seulement 4 ou 5 jours pour un court aller-retour ou dans le cadre d’une escale par exemple (voir plus bas : Comment se rendre aux Îles Féroé)

Etape 1 : Arrivée à Vagar, l’aéroport international des îles Féroé

Si vous venez aux Îles Féroé en avion, vous atterrirez nécessairement à l’aéroport Vagar International situé sur l’île de Vagar

Nous vous recommandons de récupérer votre véhicule de location directement ici. Si vous ne souhaitez pas louer de voiture ou si vous avez optez pour un séjour organisé avec chauffeur, sachez qu’il existe aussi un service de navette entre l’aéroport et la capitale Torshavn, que vous pouvez réserver directement en ligne

En fonction de votre heure d’arrivée, vous pouvez soit commencer à visiter les Îles Féroé en explorant l’île de Vagar soit prendre la route et filer jusqu’à votre lieu d’hébergement. C’est cette deuxième option que nous avons retenue et nous avons pris la direction de l’hôtel Hafnia à Torshavn. Nous avons gardé l’exploration de l’île de Vagar pour la fin de notre séjour (voir étape 6 plus bas). 

Torhavn, capitale des îles féroé, vue depuis une voiture

Etape 2 : 1 journée pour visiter Kalsoy, notre coup de coeur sur les Îles Féroé

La petite île de Kalsoy se rejoint en une vingtaine de minutes de ferry depuis Klaksvik. Si possible, prévoyez une journée complète sur place en prenant l’un des premiers bateaux de la journée. 

Les sites à ne pas manquer sur Kalsoy : 

  • La randonnée de Kalsoy Light House : C’est probablement l’activité la plus populaire de l’île. Accessible après environ 1h de marche depuis le parking, le point de vue depuis cet endroit situé au bout du monde est incroyable. Falaises prisées des macareux, paysages verdoyants, roches abruptes, phare des plus photogéniques… Un vrai paysage de carte postale emblématique des Îles Féroés. Petit bémol : l’accès est payant, 200 DKK par personne. 
  • Trollaness : Il s’agit du village où se situe le point de départ de la randonnée de Kalsoy Light House. Le village n’a rien d’exceptionnel en soit mais on y trouve un petit café qui fait aussi office de kiosque vers la plage. Le lieu semble ouvert tous les jours. Des toilettes publiques accessibles gratuitement sont également à disposition.
  • Mikladalur : Très joli village à mi-chemin entre Trollaness et le port d’arrivée du ferry. Une petite église, un joli moulin à eau, une cascade qui se jette dans l’océan, un café à la vue imprenable et la célèbre statue de la femme phoque. Un village charmant où nous vous recommandons de vous arrêter si vous avez un peu de temps.

À lire aussi :

Visiter Kalsoy (bientôt disponible)

Kalsoy Light House sur l'île de Kalsoy aux Îles Féroé
Macareux sur l'île de Kalsoy aux îles Féroé
Femme sur un rocher de l'île de Kalsoy aux Îles Féroé

Où dormir pour visiter Kalsoy ?

Si, comme nous, vous ne passez qu’une journée pour visiter Kalsoy et les alentours, vous pouvez tout à fait retourner à votre hébergement le soir même. En l’occurrence, nous dormions à Torshavn, ce qui été un très bon choix. 

Si en revanche, vous souhaitez passer deux jours à Kalsoy et dans les environs et que vous ne souhaitez pas faire la route depuis Torshavn, vous pouvez tout à fait dormir à proximité. Deux options dans ce cas :

  • Dormir directement sur l’île de Kalsoy : Attention, il n’y a qu’un hébergement à Kalsoy dans le village de Mikladalur. 
  • Dormir à Klaksvik : C’est l’une des plus grandes villes des îles Féroé. Vous aurez ainsi tout le confort d’une “grande” ville et la proximité immédiate avec Kalsoy.

Etape 3 : Le nord des îles de Streymoy et Eysturoy

Pressées par le temps et avec l’envie d’en voir un maximum, nous avons exploré les îles de Streymoy et d’Eysturoy en une seule journée. Si cela est possible pour vous, nous ne pouvons que vous inciter à réaliser ce même programme en deux jours au moins ! 

Voici les sites à ne pas manquer sur Streymoy : 

  • Le village de Saksun : Maisons aux toits recouverts d’herbe, randonnée le long d’une plage de sable noir, orientation du village idéale pour un sublime coucher de soleil… Le village de Saksun a énormément d’atouts et nous avons vite été sous le charme.  
  • La cascade Fossa : Très facile d’accès, en bord de route, Fossa est une très jolie cascade qu’il est facile d’approcher. La hauteur et le débit n’a rien à voir avec les cascades d’Islande par exemple, mais le lieu est agréable et mérite de s’y arrêter si vous passez par là. 
  • Tjørnuvik Beach : Amateurs de surf, cette plage est faite pour vous ! Une large baie, du sable de noir, des orgues de basalte au large et de belles vagues, il n’en fallait pas moins pour qu’une école de surf s’installe ici. Quel que soit votre niveau, la Faroe Islands Surf Guide propose des cours et du prêt de matériel. Une expérience que nous n’avons pas tentée faute de temps mais qui a l’air très réputée dans la région ! Si l’eau de l’Atlantique nord est trop froide pour vous ou si, tout simplement, vous êtes plus à l’aise sur la terre ferme que sur une planche de surf, prenez quand même le temps de vous arrêter sur Tjørnuvik Beach. Le site est superbe, la promenade sur la plage à marée basse offre de très jolis reflets sur le sable noir et l’atmosphère du lieu unique. C’est l’une de nos plages préférées des Îles Féroé. 
Coucher de soleil sur le village de Saksun aux Îles Féroé

Les immanquables à Esturoy : 

  • Gongutúrur et Hvithamar Trailhead : Cette très courte randonnée est un immanquable d’Esturoy. Le stationnement se fait en bord de route, sur un petit espace prévu à cet effet. Après avoir franchi la barrière de l’enclos des moutons, on marche pendant 10 à 15 minutes au milieu des tourbières. Il faut suivre les piquets jaunes qui servent de balisage et puis, après quelques centaines de mètre, la plaine s’arrête pour laisser place à une falaise abrupte qui tombe à pic dans l’océan. Des îles à perte de vue, les fermes piscicoles si typiques des paysages féroïens et le brouillard qui vient caresser les sommets. Le lieu est peu connu et vous avez toutes les chances de vous y trouver seul. Si le temps est dégagé, prenez le temps de faire cette courte randonnée. 
  • Gjógv : Un village qui n’a rien à voir avec tous ceux que l’on aura pu croiser lors de notre voyage aux Îles Féroé. Celui-ci semble différent, à part. Gjógv est traversé par une rivière qui sépare le village en deux. Celle-ci dévale la pente en escalier et les enfants du village jouent sur l’eau, dans des embarcations de fortune faites de bric et de broc. On trouve aussi à Gjógv une étonnante faille qui laisse apparaître un petit port de pêche. Au-dessus, de hautes falaises accueillent au printemps et en été de nombreux oiseaux marins. Si vous cherchez des macareux, vous pourrez peut-être les observer ici. 

S’il vous reste un peu de temps sur l’île d’Esturoy, n’hésitez pas à ajouter à votre programme la visite du village d’Elduvik, celui d’Eiði et la plage de Molin. 

Enfants jouant dans le village de Gvoj aux Îles Féroé

Etape 4 : 2 jours sur l’île de Suduroy

Quand nous préparions notre voyage aux Îles Féroé, nous n’avons trouvé que très peu d’informations sur l’île de Suduroy. Île située la plus au sud de l’archipel, il faut compter un peu plus de deux heures de ferry pour la rejoindre, ce qui en fait un endroit relativement isolé et loin des flots touristiques. Alors, pour pallier en partie ce manque d’informations, nous avons décidé de rédiger un article complet et dédié exclusivement à l’île de Suduroy

Brouillard sur l'île de Suduroy aux Îles Féroé

À lire aussi :

Visiter Suduroy, l’île la plus au sud des Îles Féroé (Bientôt disponible)

Certains visiteurs de passage ici décident de visiter Suduroy en une journée en faisant l’aller retour depuis Torshavn. Nous avons de notre côté décidé d’y passer deux jours et deux nuits pour profiter pleinement de l’île, s’imprégner des lieux et ralentir le rythme. Nous ne l’avons pas regretté ! 

Voici les incontournables de Suduroy : 

  • Ásmundarstakkur : en une vingtaine de minutes de marche, on rejoint de superbes falaises qui plongent à pic dans l’océan. Paysage grandiose et peu de monde. 
  • Eggjarnar : Encore des falaises ! Pour accéder à celles-ci, après avoir garé votre véhicule, il faudra passer par-dessus l’enclos des moutons et marcher un peu. Mais le paysage en vaut vraiment la peine. D’un côté, des prairies verdoyantes à perte de vue, de l’autre, les falaises, les ravins et la mer. Un très bel endroit.
  • Kirkjuvatn : un petit village où il faut prendre le temps de s’arrêter. Son église au toit bleu ciel héberge le drapeau originel des Îles Féroé. Prenez également le temps de monter au sommet du village pour découvrir son lac caché. Après avoir franchi le pont qui passe au-dessus de la cascade, continuer à monter pendant 5 ou 10 minutes pour arriver sur la plaine en surplomb. D’ici, panorama grandiose sur Kirkjuvatn, le lac et pourquoi pas le coucher de soleil si le temps est de la partie. 
  • Sumba : Il s’agit du village le plus au sud des Îles Féroé. Cette bourgade d’à peine plus de 300 habitants a des airs du bout du monde et l’ambiance qui y règne est toute particulière. Allez-y !  
  • Akraberg : Encore un peu plus au sud, au cap sud cette fois, le phare d’Akraberg signe la fin du territoire des Féroé. 
  • Kulagjogv : en bord de route, garez votre voiture, passez la barrière de l’enclos des moutons et marchez 2 minutes vers la mer. Ici, des formations basaltiques viennent mourir dans l’océan. Une mini chaussée des géants bien photogénique ! 
  • Hvannhagi : Une très belle randonnée à travers la nature féroïenne qui mène à un lac au bord de l’océan. Prévoir au moins 2 heures sur place.
Coucher de soleil sur l'île de Suduroy aux Îles Féroé

Où dormir pour visiter Suduroy ?

Si vous souhaitez visiter Suduroy pendant plus d’une journée, nous vous recommandons vivement de passer une voir deux nuits sur place. Les hébergements sont peu nombreux sur l’île et il faut anticiper un peu sa réservation pour ne pas se retrouver contraint de prendre le ferry dans l’autre sens le soir venu ! 

Nous avons dormi dans le village d’Hvalba au nord de l’île dans la maison d’hôtes Heima í Stovu. Il s’agit probablement de la maison d’hôtes la plus atypique que nous ayons pu fréquenter depuis que nous voyageons ! 

Cette maison d’hôtes si particulière est tenue par deux cousins, Jóhan et Guðrun. Ces deux là connaissent bien les lieux. Il faut dire que la maison est dans la famille depuis plusieurs générations et que Jóhan venait déjà ici étant petit, quand la maison était habitée par son arrière grand mère, pour y passer les vacances d’été. 

Depuis cette époque, peu de choses ont changé. Le mobilier est resté le même. La décoration aussi. Pas question pour Johan et sa cousine de tout refaire, les hôtes sont accueillis ici comme dans une maison de famille. 

Surprenant, presque déroutant au premier abord, l’expérience unique et atypique vaut le coup ! Et puis, Johan qui connait Suduroy comme sa poche n’est jamais avare de conseils et de bonnes adresses pour vous aider à découvrir à votre tour son petit coin de paradis.

Si cet hébergement n’est plus disponible ou si vous cherchez quelque chose de plus classique, il existe à Suduroy quelques autres bonnes adresses (attention, aucun hôtel n’est pour le moment implanté sur l’île, il ne s’agit donc que de logements gérés par des particuliers). Voici notre sélection : 

Etape 5 : 1 journée pour découvrir Torshavn et les environs

Depuis le début de notre séjour aux Îles Féroé, hormis lors de nos deux jours sur Suduroy, nous logions à Torshavn chaque jour. Paradoxalement, nous n’avions pas encore pris le temps de découvrir la capitale Féroïenne. Nous étions là uniquement tard le soir, après une longue journée de visite, mais nous avions déjà un bel a priori de la ville. Tout avait l’air calme ici, tranquille et les dizaines de restaurants nous faisaient bien envie ! 

Alors nous sommes partie à la découverte de la petite capitale le temps d’une journée. Et l’a priori que nous avions s’est confirmé. La ville nous a charmées et nous avons adoré nous y balader. Tout se fait à pied, tout est à proximité. On laisse la voiture au parking et on se laisse guider au gré des rues et ruelles.

Pour vous aider vous aussi à découvrir et visiter Torshavn, nous préparons un article complet au sujet de la capitale des Îles Féroé.

À lire aussi :

Bientôt disponible

Nos incontournables à Torshavn : 

  • La vieille ville de Torshavn et le quartier de Tinganes : Il s’agit d’un tout petit quartier installé au bord de l’eau, reconnaissable par ses maisons colorées aux toits herbeux. C’est aussi le quartier le plus ancien de la ville, celui qui a vu naître la capitale. Aujourd’hui, ce quartier abrite essentiellement les différents ministères et administrations du pays mais aussi quelques maisons particulières. Promenez vous y, perdez vous y, la promenade est superbe et on oublie complètement que l’on est ici en plein cœur d’une capitale européenne. 
  • Le port de plaisance et la marina : À Torshavn, il y a deux ports. Le port des ferries avec tous les gros bateaux qui desservent les différentes îles de l’archipel mais aussi qui assurent la liaison avec le Danemark et l’Islande. Vous aurez surement besoin de vous y rendre mais le lieu n’a rien de bien joli. Et puis il y a l’autre port, plus petit celui-là, de l’autre côté de l’avancé que forme le quartier de Tinganes. Le port de plaisance, lui, vaut le détour. Voilier, petits bateaux, promenade aménagée, cafés… On a aimé s’y promener et prendre le temps de flâner. 
  • La Niels Finsens gøta, rue commerçante de Torshavn : Il s’agit de l’artère commerçante principale de Torshavn. Si vous voulez faire du shopping, c’est ici qu’il faut venir. L’occasion par exemple d’aller faire un tour chez Guðrun & Guðrun, marque emblématique des Féroé.
  • Manger des langoustines dans l’un des meilleurs restaurants de la ville : Si vous cherchez de bons restaurants aux Îles Féroé, c’est à Torshavn que vous les trouverez. Profitez de l’occasion pour goûter aux spécialités locales centrées essentiellement autour des produits de la mer. Les langoustines cuites au beurre de chez Katrina sont par exemple incroyables ! Pensez à réserver, l’adresse est prisée ! 
  • Dîner chez des agriculteurs féroïens : Encore une expérience inédite aux Féroé ! Que diriez-vous d’aller dîner directement chez l’habitant, en périphérie de Torshavn ? Eh bien c’est ce que proposent Anna, Oli et leurs enfants. Une expérience hors du commun où se retrouvent chaque semaine une vingtaine de convives venus de partout à travers le monde avec une ambition commune : découvrir la gastronomie, l’hospitalité et la culture féroïenne. 

S’il vous reste un peu de temps et que vous souhaitez explorer les alentours de Torshavn, quelques très jolis endroits sont accessibles rapidement depuis la capitale : 

  • Norðadalsskarð :  Un superbe col de montagne situé à moins de 15 minutes de Torshavn. La route qui y monte permetde prendre de la hauteur sur la capitale et d’avoir une vue d’ensemble incroyable. 
  • Sornfelli : Probablement l’endroit où le vent a soufflé le plus fort de tout notre séjour ! Sur ce haut plateau des Îles Féroé, alors que l’on se trouve à seulement une vingtaine de kilomètres de la plus grande ville du pays, on se rend bien compte à quel point la nature est omniprésente ici. 
  • Kirkjubøur : Très joli petit village à l’extrême sud de Streymoy. Des petites maisons aux toits recouverts d’herbe, une vieille église, des moutons, des chevaux et des prairies à perte de vue. Pas de doute, nous sommes bien aux Féroé ! 

Etape 6 : 1 journée sur l’île de Vagar

Il s’agit de la première île que nous avons foulé en arrivant aux Îles Féroé mais aussi de la dernière que nous avons visité. Si Vagar est si connue et fréquentée des touristes, c’est que c’est sur cette île que le seul aéroport international des Féroé est installé. Alors forcément, il y a un peu plus de monde ici qu’ailleurs. Mais c’est aussi à Vagar que l’on trouve quelques-uns des plus jolis endroits des Féroé. Voici nos préférés :

  • Mullafossur : peut-être la cascade la plus connue et la plus photographiée des Îles Féroé. Très facilement accessible en moins de 5 minutes de marche, la cascade Mullafossur se jette en un plongeon dans l’océan. Si vous vous rendez sur les lieux à la période de nidification des macareux, ouvrez les yeux, il n’est pas rare qu’on en voit par ici. 
  • Bøur : L’un des villages les plus proches de l’aéroport mais qui met directement dans l’ambiance ! Bøur rassemble tout ce qui fait le charme des Féroé. Maisons au toit d’herbe, océan à perte de vue et îlots en toile de fond, moutons, prairies verdoyantes, quiétude absolue… Une belle entrée en matière si vous commencez votre visite des Féroé par ici et une jolie manière de clôturer la fin du voyage si vous prenez la route de l’aéroport.
  • Randonnée du lac de Sørvágsvatn : L’une des randonnées emblématiques des îles Féroé. On découvre ici le plus grand lac du pays qui semble être suspendu au-dessus de l’océan. Une randonnée agréable, bien qu’assez fréquentée, et facile d’accès.
Cascade de Múlafossur aux ïles Féroé
Femme au dessus d'un lac aux îles Féroé

À lire aussi :

Bientôt disponible

S’il vous reste un peu de temps, nous avons une dernière suggestion à vous faire dans les environs. Ce n’est pas à Vagar mais à Streymoy, juste en face de Vagar. Depuis le village de Vestmanna partent de nombreuses excursions à la découverte des falaises qui bordent la côte et de la faune qui y habite. Une balade en mer d’1h30 environ qui permet de traverser des paysages grandioses. Seul bémol pour nous, le bateau que nous avons emprunté était surchargé ce qui rend l’expérience moins agréable. 

Et si nous avions eu plus de temps ?

Même si en 7 jours nous avons eu le temps de voir mille choses aux Îles Féroé, il n’est malheureusement jamais possible de tout visiter ! Voici les lieux que nous aurions aimé ajouter à notre programme si nous en avions eu le temps : 

  • Une journée sur l’île de Mykines à la découverte des milliers d’oiseaux marins qui nichent ici chaque année. Il s’agit de l’un des must des Îles Féroé et les réservations des excursions doivent se faire très en avance. Si vous souhaitez vous y rendre, réservez votre place bien en amont !
  • La randonnée de Villingadalsfjall sur l’île de Vidoy est aussi particulièrement réputée.
  • L’île de Sandoy est également souvent citée comme un incontournable aux Îles Féroé et nous aurait probablement beaucoup plu également mais il faut faire des choix ! L’occasion de revenir pour la visiter d’autant qu’un tunnel sous-marin est en cours de construction et devrait ouvrir à la fin de l’année 2023 !

Informations pratiques pour visiter les Îles Féroé

Avant de partir aux Îles Féroé, nous n’avions trouvé que très peu d’informations sur l’archipel. Les blogs qui traitent des Féroé le font souvent dans un article unique, assez généraliste, et les informations pratiques et concrètes à destination des futurs visiteurs se font rares. C’est pourquoi nous avons souhaité développer au maximum cette partie en répondant à toutes les questions que nous nous posions nous même avant de partir. Si d’autres questions vous traversent l’esprit, posez les en commentaire en bas de cet article et nous ajouterons la réponse – si nous l’avons – à cette section. 

Où loger aux Îles Féroé ?

L’un des grands avantages des îles Féroé est qu’il s’agit d’un petit archipel. Si vous disposez d’un véhicule sur place et que faire un peu de route ne vous dérange pas, il n’est pas nécessaire de changer de logement quotidiennement et un seul logement bien situé vous permettra de rayonner facilement d’île en île. 

Sur nos sept nuits aux Îles Féroé, nous en avons passé cinq à Torshavn la capitale. Cette option a l’avantage d’allier les découvertes en pleine nature, loin de tout ou presque la journée, et de rentrer en ville le soir pour manger au restaurant ou aller prendre un verre par exemple. C’est d’ailleurs cette option qui est retenue par la plupart des voyageurs et celle que nous vous recommandons également. 

Dormir à Torshavn pour visiter les Îles Féroé

À Torshavn, nous avons logé dans le superbe Hotel Hafnia. Cet hôtel, idéalement situé à 1 minute à pied du centre historique de la ville, est moderne, design et chaleureux. Nous nous y sommes senties vraiment bien. Le matin, un très bon petit déjeuner sous forme de buffet est servi et un bar et un restaurant sont accessibles le soir aux clients de l’hôtel et à ceux de l’extérieur. Autre avantage, les places de stationnement juste devant l’entrée de l’hôtel, sur lesquelles nous avons toujours réussi à nous garer.

L’avantage de loger à Torshavn réside aussi dans le fait que l’on trouve tout type d’hôtels dans la ville. De l’hôtel bon marché à l’établissement haut de gamme, l’offre est importante et chaque visiteur peut y trouver son compte. Pour vous aider à y voir plus clair dans l’offre de logement de à Torshavn, nous vous avons préparé une sélection des logements les mieux noté dans différentes catégories de prix

Dormir à l’extérieur de la capitale pour visiter les Îles Féroé

Dormir ailleurs qu’à Torshavn, c’est l’option que nous avons retenu pour deux de nos sept nuits aux Îles Féroé. 

Et c’est sur l’île de Suduroy, l’île la plus au sud des Îles Féroé que nous avons posé nos valises. Nous avons fait ce choix car nous avions besoin de plus d’une journée pour visiter l’île et qu’elle se situe à plus de deux heures de ferry de la capitale. Il était donc plus confortable pour nous de passer deux nuits sur place. 

C’est dans la maison d’hôtes Heima i Stovu que nous avons séjourné. Ce lieu, tout à fait atypique, est l’ancienne maison de vacances de Jóhan, actuel propriétaire des lieux, qu’il a choisi d’ouvrir aux visiteurs de passage à Suduroy avec Guðrun, sa cousine. Particularité des lieux, Guðrun et Jóhan ont laissé la maison intacte, telle qu’ils la connaissaient étant petits lorsqu’ils venaient passer leurs vacances à Suduroy chez leur arrière-grand-mère. Tout est resté. La vaisselle, les meubles, la cuisine… un bond dans le temps particulier mais qui vaut l’expérience !

N’hésitez pas à aller consulter notre article dédié à l’île de Suduroy pour en apprendre davantage sur Heima i Stovu

Où réserver une excursion aux Îles Féroé ?

Lorsque nous voyageons à l’étranger, nous avons pour habitude de réserver toutes nos excursions sur la plateforme GetYourGuide. Celle-ci à l’avantage de proposer un très vaste catalogue d’excursions et d’expériences, d’être fiable et largement utilisée. 

À notre grande surprise, aux Îles Féroé, très peu d’excursions sont disponibles sur GetYourGuide alors qu’il est possible de faire énormément de choses (Pêche en mer, kayak de mer, excursion sur des îles, dîner chez des locaux…). 

En réalité, c’est parce qu’une plateforme locale est bien installée sur place et qu’elle recense toutes les activités et excursions possibles. Il est même possible d’y louer sa voiture ! Il s’agit de Guide to Faroe Islands. N’hésitez pas à y faire un tour et y réserver vos excursions, leur catalogue est très complet. 

Comment se rendre aux Îles Féroé ?

Deux options pour rejoindre les Îles Féroé, prendre l’avion ou le ferry.

Venir aux Îles Féroé en avion

C’est la façon la plus rapide de rejoindre l’archipel. La compagnie national Atlantic Airways assure la plupart des liaisons vers les Îles Féroé et vient d’ailleurs d’ouvrir la première route directe depuis Paris ! 

Auparavant, il fallait forcément faire une escale à Copenhague pour se rendre aux Îles Féroé depuis la France, et depuis la quasi totalité des destinations du monde, désormais il est possible de voyager directement jusqu’à Vagar sans escale ! 

C’est l’option que nous avons retenue et c’est vraiment un grand confort. 2 heure 40 de vol direct et nous sommes arrivées aux Féroé ! 

Attention, cette possibilité n’est permise qu’une fois par semaine et en été seulement. Le reste du temps, il est nécessaire de prendre un premier vol pour Copenhague puis de rejoindre Vagar. Avec cette option, le voyage est un peu rallongé et il faut compter environ 5 heures de voyage. Rien d’insurmontable donc ! 

Pour analyser facilement toutes les options qui s’offrent à vous pour rejoindre les Îles Féroé en avion, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de vol comme Skyscanner par exemple.

Venir aux Îles Féroé en ferry

Il s’agit d’une option répandue. En effet, grâce à la société de ferry danoise Smyril Line qui assure la liaison en bateau entre le Danemark et l’Islande, il est possible de prendre le ferry jusqu’aux Îles Féroé. Soit le temps d’une escale avant de reprendre la mer jusqu’en Islande, soit en s’arrêtant à Torshavn et en faisant des Îles Féroé sa destination finale. 

Peu importe l’option choisie, le ferry se prend toujours à Hirtshals, tout au nord du Danemark. Il part d’ici en milieu d’après-midi et arrive au petit matin à Torshavn. Ensuite, le bateau poursuit sa route en repartant peu après midi en direction de l’Islande pour arriver le lendemain. Une traversée d’environ 36 heures en tout mais qui peut être une solution intéressante pour venir aux Îles Féroé et éventuellement en Islande. 

L’un des gros avantages de cette solution est qu’elle vous permet d’embarquer sur le bateau avec votre propre véhicule. Intéressant quand on connaît le poids de la location de voiture dans le budget pour un voyage aux Îles Féroé ou en Islande

Pour avoir échangé avec plusieurs voyageurs aux Îles Féroés venus en bateau, tous nous ont indiqué que les ferrys étaient très rapidement complets, surtout lorsque l’on voyage avec un véhicule, et qu’il est impératif de réserver sa place le plus en amont possible. 

Comment se déplacer sur les Îles Féroé ?

Louer une voiture aux Îles Féroé

Il s’agit de l’option que nous avons retenue et qui est selon nous la meilleure solution pour se déplacer aux Îles Féroé. Vous pourrez ainsi vous rendre absolument partout sur l’archipel. Le plus simple pour louer une voiture aux Îles Féroé est de récupérer le véhicule directement à votre arrivée à l’aéroport international de Vagar. Ici, tous les loueurs du pays ou presque ont leur comptoir et vous trouverez l’offre de location de voiture la plus vaste.  

Pour comparer les différentes offres de location de voiture aux Îles Féroé, nous vous recommandons d’utiliser le site Guide to Faroe Islands, spécialisé dans la réservation d’excursions et de location de voiture aux Îles Féroé. Vous aurez ainsi accès à l’ensemble des offres de location et vous pourrez faire votre choix facilement. 

Y-a-t-il des péages aux Îles Féroé ?

Oui, il y a des péages aux Îles Féroé. Il ne s’agit pas de péage comme ceux que nous pouvons rencontrer en France avec des barrières aux entrées des autoroutes par exemple, mais des péages pour emprunter certains des tunnels qui relient les différentes îles de l’archipel. 

Il ne sont pas matérialisés par des points de paiement, votre plaque d’immatriculation est simplement détectée et enregistrée. Deux options sont possibles pour procéder au règlements : 

  • Si vous conduisez une voiture de location louée aux Îles Féroé : 

Vous n’avez rien à faire. Le montant des péages empruntés durant votre séjour est directement communiqué à votre loueur qui se chargera de vous les facturer. 

  • Si vous conduisez votre propre véhicule ou un véhicule non loué aux Îles Féroé : 

Votre plaque d’immatriculation sera là aussi enregistrée et vous devrez vous acquitter du paiement en ligne dans un délais de moins de 3 jours. Pour se faire, rendez-vous sur le site tunnil.fo et renseignez la plaque d’immatriculation de votre véhicule. 

À ce jour, 3 tunnels sous-marins sont payants aux Îles Féroés : 

  • Le tunnel Vágatunnilin entre l’île de Vágar (île où se situe l’aéroport) et celle de Streymoy (île où se situe la capitale Tórshavn)
  • Le tunnel Norðoyatunnilin entre l’île de Borðoy (île où se situe Klaksvík) et celle d’Eysturoy (île où se situe la capitale Leirvík)
  • Le tunnel Eysturoyartunnilin entre l’île de Streymoy (île où se situe la capitale Tórshavn) et celle d’Eysturoy.

Un quatrième tunnel sous-marin, permettant de relier entre elles les îles de Streymoy et Sandoy devrait ouvrir avant la fin de l’année 2023 et être lui aussi payant. 

Prendre les transports en commun pour se déplacer sur l'archipel

Si vous ne disposez pas de votre propre véhicule pour vous déplacer aux Îles Féroé, un réseau de transport en commun existe et est relativement bien développé. Oubliez le métro et le tram, les villes sont bien trop petites ici ! Il s’agit d’un réseau de bus qui dessert l’ensemble des îles et permet de se déplacer facilement. L’ensemble des informations (ligne, horaires, tarifs…) sont disponibles sur le site Stransfarasip Landsins qui gère tous les transports en commun (ferry compris) aux Îles Féroé. 

Prendre l’hélicoptère pour se déplacer d’île en île

Il s’agit d’une autre solution pour se déplacer d’île en île. Gérés par la compagnie nationale Atlantic Airways, les vols inter-îles en hélicoptère ont l’avantage de permettre des transferts rapides. Néanmoins, dans un souci d’écologie, ce moyen de transport est de moins en moins encouragé et des conditions plus strictes sont d’ailleurs apparues pour pouvoir y avoir recours. 

Alors que les tarifs étaient très bas il y a encore quelques années, ceux-ci ont beaucoup augmenté pour les non résidents afin que les vols en hélicoptères ne soient pas une attraction à part entière. Il n’est d’ailleurs désormais plus possible de faire un aller-retour sur une même journée. Utilisez l’hélicoptère comme moyen de transport uniquement si celà est indispensable. Privilégiez le ferry ou la voiture quand cela est possible.  

Est-il difficile de conduire aux Îles Féroé ?

La conduite aux Îles Féroé ne présente aucune difficulté particulière. Comme nous le faisons lors de nos différents road-trip, nous allons là aussi rédiger un article très complet sur la conduite aux Îles Féroé mais en attendant, voici quelques informations et conseils : 

L’état des routes aux Îles Féroé

Globalement, l’état des routes aux Îles Féroé est vraiment excellent. Les routes sont larges, parfaitement entretenues, les tunnels sous-marins extrêmement modernes… Sur l’île de Suduroy, à l’extrême sud de l’archipel, les routes étaient peut-être légèrement moins bien entretenues mais rien ne rédhibitoire loin de là ! Globalement, la conduite aux Îles Féroé n’a représenté pour nous aucune difficulté particulière.

Conseils et informations supplémentaires pour conduire aux Îles Féroé

Tout sera très détaillé dans l’article consacré à la conduite aux Îles Féroé mais voici quelques points de vigilance à avoir en tête : 

  • Aux Îles Féroé, le temps change très rapidement. Un grand ciel bleu peut céder la place à un brouillard dense en quelques minutes : soyez alors très vigilant lorsque vous conduisez. 
  • Sur la route, le danger vient souvent des animaux que l’on peut y croiser. En premier lieu, et de très loin puisqu’ils sont plus nombreux que les féroïens eux-mêmes, la présence de moutons est très fréquente. Ces animaux, à l’instinct plus grégaire que sécuritaire, auront tendance à vouloir rejoindre leurs congénères coûte que coûte de l’autre côté de la route quitte à se jeter littéralement sous vos roues. Soyez prudent et roulez doucement. 
  • Les tunnels doivent également être des lieux de vigilance particulière. Ce n’est pas vraiment les tunnels sous-marins qui peuvent poser problème. Eux sont larges, éclairés, parfois dotés de rond-point… En revanche, les tunnels plus anciens, qui percent les montagnes, sont parfois bien étroits et très sombres. Il faudra alors être prudent, allumer les phares et céder le passage aux véhicules qui viennent en face si la signalisation l’exige. 

Combien de temps faut-il pour visiter les Îles Féroé ?

Nous avons passé 7 jours aux Îles Féroé. Le temps pour nous de visiter plusieurs îles, de faire de jolies randonnées, d’explorer des lieux moins faciles d’accès et de prendre notre temps. 

Avec quelques jours de plus, nous aurions pu davantage explorer le nord de l’archipel et faire quelques excursions supplémentaires. Si vous voulez avoir le temps de visiter un maximum d’endroit sur place, un séjour de 10 jours nous semble alors idéal. 

Mais les Îles Féroé, c’est aussi petit archipel relativement petit qu’il est alors possible de visiter rapidement si l’on décide de se cantonner à une petite partie du territoire. C’est pour cette raison que la destination est un lieu de prédilection pour un stop-over. Ces escales de longue durée, souvent 3 ou 4 jours, sont proposées pour les trajets en ferry vers l’Islande mais aussi par plusieurs compagnies aériennes. Une belle manière d’avoir un aperçu des îles Féroé et pourquoi pas de revenir une deuxième fois pour un plus long séjour.  

Quand visiter les Îles Féroé ?

En théorie, il est possible  de visiter les Îles Féroés toute l’année. En réalité, l’activité touristique se concentre surtout entre le milieu du printemps et le début de l’automne. D’avril à octobre, tous les sites touristiques ou presque sont accessibles, les hôtels ouverts, les restaurants également… et le temps y est plus clément ! 

Quel temps fait-il aux Îles Féroé ?

Au regard de sa latitude, les températures aux Îles Féroé ne sont pas si basses qu’elles n’en ont l’air. Le Gulf Stream passe par là et tempère un peu l’atmosphère. Sur la côte, les températures ne sont donc jamais glaciales mais dès que l’on monte un peu en altitude, il fait très froid ! En été, il peut faire jusqu’à 15°C environ et, si le vent ne souffle pas trop fort, le ressenti est très agréable ! 

Le vent est présent à toutes les saisons aux Îles Féroé et souffle souvent très fort. La pluie n’est pas rare non plus et aucun mois de l’année n’est épargné ! Mais le temps change très vite ici et il est rare qu’il pleuve toute une journée. Des intervalles de beau et de mauvais temps se succèdent et un brouillard plus ou moins dense vient bien souvent s’installer sur les sommets créant une atmosphère toute particulière. 

Quel équipement prévoir pour visiter les îles Féroé ?

Vêtements chauds, coupe vent, imperméable, cache cou et bonnet seront vos meilleurs amis aux Îles Féroés même en plein été. Pensez également à des affaires de randonnée de bonne qualité. Nous étions bien équipés pour se séjour à une exception près : nos chaussures ! 

Nous avons eu beaucoup de chance lors de notre séjour. En une semaine, il a très peu plus et le soleil été de la partie. Et pourtant, la pluie est tellement fréquente aux Îles Féroé que les terrains sont détrempés en permanence. Les randonnées se font donc presque toujours les pieds dans l’eau même s’il n’a pas plu depuis plusieurs jours. Alors, choisissez bien vos chaussures, prenez les montantes, entièrement fermées mais surtout étanches ! Vous traverserez à coup sur des terrains presque marécageux et vous n’aurez pas d’autre choix que de mettre les pieds dans l’eau ! 

Des questions sur les Îles Féroé ?

Nous espérons que vous avez aimé cet article et qu’il vous sera utile pour préparer votre voyage aux Îles Féroé !

Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous laisser un petit mot en commentaire pour nous le signaler, cela nous fait toujours très plaisir et nous motive à continuer à alimenter ce blog voyage pour vous aider à organiser vos séjours ! 

N’hésitez pas également à faire d’autres suggestions de visites en commentaire qui pourraient aider nos lecteurs, où à nous poser des questions si vous avez besoin de davantage d’informations : nous prenons toujours le temps de vous répondre pour vous aider au mieux.

Nous vous souhaitons un magnifique voyage aux Îles Féroé !

Voyage réalisé en collaboration avec Visit Faroe Islands.

épingle pinterest iles féroé
Vous avez aimé cet article ? Dites-le nous avec 5 étoiles !
Note : 5/5 - 7 avis

9 réponses

  1. Bonjour,
    Merci pour votre article très complet !
    J’ai juste une question en lien avec l’île de Suduroy: vous indiquez un point de vue Kulagjogv. Je ne l’ai pas trouvé sur Maps, auriez vous des coordonnées à nous indiquer ? Merci !

  2. Bonjour
    Pouvez vous me dire si le portable français avec SFR est gratuit pour l’utilisation d’internet ?
    Ou devons nous acheter une carte SIM à l’arrivée ?
    Merci

    1. Bonjour, je suis désolée, je n’ai pas de forfait SFR, je vous recommande de poser directement la question à votre opérateur.
      Avec Orange et Free, nous n’avons pas eu de problème.
      Bon voyage aux îles Féroé,
      Marie

  3. Merci pour vos précieux conseils pour les vêtements et les endroits à ne pas manquer. J’ai hâte d’y être cet été et d’admirer ces petits paradis hors du temps. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d'autres articles qui pourraient vous intéresser

blog de voyage

Perspectives de voyage

Le blog voyage qui sort des sentiers battus

Notre objectif ?
Vous aider à découvrir la France et le monde grâce à nos conseils et idées pour organiser vos prochaines escapades 🇫🇷 🌎

Marie Morin, Perspectives de voyage

Salut, moi c'est Marie !

Avec Anne, nous avons créé Perspectives de voyage pour partager nos découvertes et sommes rapidement devenues blogueuses voyage professionnelles ! Nous sommes désormais également auteures de guides de voyage pour la maison d’édition Hachette Tourisme et avons auto-édité 15 guides de voyage et un carnet de voyage. Nous sommes ravies de vous accueillir sur notre blog voyage. En 2022, vous avez été près d’un million à nous rendre visite !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos articles et actualités !

Booking.com

Notre quotidien et nos plus beaux voyages en direct, en vidéo et en photos !